Bienvenue sur le site officiel de ...
- Site officiel

Café MTD 2018

Le CAFE-MTD est de type plutôt informel, avec une durée de présentation assez courte pour permettre aux membres de l’UMR d’y assister sans que cela soit trop chronophage (une ou deux présentations d’une durée totale de 20 à 30 minutes suivie(s) d’une discussion).
Il s’agit de mettre en place un starter de communication pour améliorer les échanges scientifiques et techniques, et ainsi servir de support à un fonctionnement transversal entre les équipes.
Le jour retenu est le mardi de 11h30 à 12h30 (voir plus si les échanges sont fructueux) afin de permettre à tous de participer (pas d'interférence avec les heures de repas de ceux qui mangent tôt).  

Jeu 22 Nov

Tionhonkélé Drissa Soro

Présentation de Tionhonkélé Drissa Soro sur "Analyse spatio-temporelle de la dynamique des feux de végétation dans un pays ouest-africain à risques élevés de feu : cas de la Côte d’Ivoire"

Le CAFE MTD aura lieu en salle SALTUS à 10h.

Drissa Soro est un doctorant ivoirien accueilli par AgroParisTech dans le cadre du programme "Make Our Planet Great Again". Il sera présent à la Maison de la Télédétection jusqu'à la fin de l'année 2018.

Résumé :
La combustion de la biomasse est de plus en plus répandue avec l’augmentation des activités humaines au cours de ces dernières décennies. La majorité de ces des feux de végétation se produisent en Afrique tropicale, où les feux anthropiques se sont multipliés, entraînant des conséquences négatives aux niveaux environnemental et socio-économique.
Malgré les nombreuses conséquences, la dynamique spatio-temporelle du feu reste peu étudiée en Afrique de l’Ouest. La présente étude a pour objectif de contribuer à une meilleure gestion des feux de brousse en Côte d'Ivoire.
À l'aide de données MODIS, il s’agit d’établir les cartes de distribution des feux de 2007 à 2016, d’identifier les principales sources de feu et les périodes à haut risque, et d’estimer le nombre de feux actifs et de superficies brûlées. Les résultats préliminaires indiquent une occurrence de plus en plus marquée du sud au nord de la Côte d'Ivoire.
Sur la base de la densité du feu (3,98> 2,75> 1,82 pixels / 1 000 ha), trois sources de feu ont été identifiées : Nord-Ouest> Nord-Est> Centre, respectivement. Selon variabilité intra-annuelle, 91% des feux saisonniers se produisent entre décembre et février.
Le pic est atteint en janvier avec 39% des feux en moyenne. Suivant la variation annuelle, la saison 2006-2007 a connu le plus grand nombre de feux (57851 ± 330) pendant que la plus faible valeur est obtenue en 2014-2015 (29838 ± 207 feux). En termes de superficie brûlée, la plus large couverture du territoire est également observée en 2006-2007 (29743 ha) et la plus faible en 2010-2011 (11143 ha).
Au regard des données préliminaires, des études complémentaires seraient nécessaires pour évaluer les effets des paramètres climatiques et des types de végétation, notamment dans les principales sources de feu identifiées.