- Site officiel

Toutes nos archives "Derniers articles"

Collective and informal learning

Lemoisson P. et al. 

Édité par MDPI


Collective and informal learning in the viewpoints interactive medium. Information, 12 (5) : 31 p.

Abstract :  Collective learning has been advocated to be at the source for innovation, particularly as serendipity seems historically to have been the driving force not only behind innovation, but also behind scientific discovery and artistic creation. Informal learning is well known to represent the most significant learning effects in humans, far better than its complement: formal learning with predefined objectives.
We have designed an approach—ViewpointS—based on a digital medium—the ViewpointS Web Application—that enables and enhances the processes for sharing knowledge within a group and is equipped with metrics aimed at assessing collective and informal learning.
In this article, we introduce by giving a brief state of the art about collective and informal learning, then outline our approach and medium, and finally, present and exploit a real-life experiment aimed at evaluating the ViewpointS approach and metrics.

Pour  en savoir plus : 
https://doi.org/10.3390/info12050183  
Sovereignty by personalization of information search

Cerri S.A. et al. 

Publié par la plateforme HAL

Sovereignty by personalization of information search: collective wisdom influences my knowledge. in 17th conference on intelligent tutoring systems ITS 2021, Athens, Grèce, 7 Juin 2021/11 Juin 2021
Abstract : With the experiment that we outline in this paper, we have had the ambition to pave the way for addressing the problem of supporting, enhancing and measuring collective AND informal learning, in particular serendipity. We want to support a new type of free navigation on Web resources (Documents, Topics, Events and Agents – human and artificial -) that is driven by the learner’s current needs and the preferences of the community of trust chosen by the learner, not by external actors.
The experiment exploits the ViewpointS Web Application (VWA) prototype, that restructures a private version of a subset of the Web according to personalized choices in order to determine distances/proximities among resources. The process allows to enable, empower and measure the influence of members of the community of trust of the learner, on the learner’s choices when navigating in search of THE resources corresponding to THE immediate need, goal, strategy, wish.
In the following, we will outline: 1. the rationale of our efforts and 2. the user’s reactions during the phase of -formal and informal- learning the functions and use of the prototypical software environment VWA, i.e.: a proof of concept for VWA.

Mapping the benefits of nature in cities

Hamel P. et al. 

Publié  dans Npj Urban sustainability 1, 25.


MappiCMRng the benefits of nature in cities with the InVEST software.

Résumé : Article présentant un nouvel outil de cartographie des services rendus par la nature en ville (Urban InVEST), open source, pour aider les acteurs de l’aménagement à cibler où investir dans la nature en ville peut apporter le plus de bénéfices aux habitants des villes et de la manière la plus équitable. Trois cas d’étude sont présentés aux Etats-Unis, en Chine et en France.

Climate mitigation in the Mediterranean Europe:

Salvia M. et al. 

Publié  dans journal of Environmental Management 295, 113146.


CMRClimate mitigation in the Mediterranean Europe: An assessment of regional and city level plans. 

Résumé :
Cet article met en lumière les actions régionales et locales d'atténuation du changement climatique, en se concentrant sur les plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans un échantillon de 51 régions et 73 villes dans 9 pays méditerranéensLes résultats de cette étude indiquent une planification inégale et fragmentée, qui présente une fracture méditerranéenne Ouest-Est, en lien avec la taille de la population.

Analysing intensification, autonomy and efficiencies

Bonaudo T. et al. 

Publié  dans Agricultural Systems, 190, 103072.  

Analysing intensification, autonomy and efficiencies of livestock production through nitrogen flows: A case study of an emblematic Amazonian territory
Abstract :
Context : Livestock farming is a major factor in the balance or disruption of bio-geochemical cycles, climate and biodiversity.
The Brazilian Amazon is emblematic of these tensions between livestock production and environment. Extensive cattle production has spearheaded the territorial conquest of this region for more than 50 years, and is the main cause of deforestation.
The intensification of animal production is presented as a success factor for long-term maintenance of low deforestation and a good level of production.
Yet in reality there is no guarantee of this outcome, and very few studies focus on quantifying the effective intensification of the Amazonian livestock sector, and its impact on deforestation?

Cascade Effect of Nitrogen on Brazilian Soybean Production Chain

Theodoro Rezende V. et al. 

Publié  dans Nitrogen, 2, 128–138.

Cascade Effect of Nitrogen on Brazilian Soybean Production Chain.  
Abstract :
  Soybean is one of the most traded products. Naturally, soy fixes nitrogen through biological symbiosis. Its cultivation transforms natural inert atomic nitrogen into its reactive forms.
The advancement of soybean can have environmental impacts, both locally and globally. This study estimated nitrogen flows and their use efficiency in the Brazilian soybean production chain applying material flow analysis. We innovate proposing a new indicator to estimate the “cascade effect of nitrogen” in a framework of 12 years (2007 to 2019).
We hypothesized that it is capable to show accumulated nitrogen emissions through the chain. Besides, the method can show the main sources of nitrogen to the environment. The biological fixation was the largest entry. The efficiency in the use of nitrogen was 81% for grain production, and the nitrogen cascade indicator, which represents the ratio of the nitrogen emission in the environment to the total nitrogen available in the product, was only 5.2% in the soybean meal production chain for the year of 2019, with a clear trend of increasing during the period.
Thus, Brazil contributes significantly to global nitrogen emissions in the environment since the country is an important producer and player in the world market.

Expectations of Future Policy Implementation

Hutton CW. et al. 

Publié  dans Scenarios for Agricultural Food Systems
in the Mekong Delta. Sustainability. 2021; 13(10):5534.


Expectations of Future Policy Implementation Compared to Formal Policy Trajectories.
Résumé : Article portant sur la comparaison du discours des politiques et programmes de développement pour le delta du Mékong avec les perceptions des acteurs (décideurs politiques, directeurs d’instituts techniques, etc.) locaux, régionaux et nationaux sur les potentiels futurs pour le delta.

Pour  en savoir plus : 
https://doi.org/10.3390/su13105534  
Apprendre la participation au contact des facilitateurs

Jendoubi M. et al. 

Publié  dans Alternatives Rurales 8: 90-107


 Apprendre la participation au contact des facilitateurs? Partages de compétences et de posture au sein de l’administration agricole en Tunisie.

Résumé : De plus en plus d’initiatives de développement rural au Maghreb affichent une volonté d’adopter des approches participatives. Or, pour les agents de l’administration, la mise en œuvre de ces approches implique souvent un changement de posture et l’acquisition de connaissances et de compétences spécifiques.
Comme tous les agents ne peuvent pas être formés à la participation, bon nombre d’initiatives adoptent une stratégie reposant sur une hypothèse de partage de compétences et de posture entre un petit groupe d’agents de l’administration qui sont formés à la participation et leurs collègues.
Cet article vise à analyser dans quelle mesure ce partage de compétences et de posture est effectif ou non dans le cas d’une démarche participative mise en œuvre sur un territoire rural en Tunisie.

Examining satellite images market stability  

C. Jabbour et al. 

Publié  dans le journal of Spatial Information Science.


Examining satellite images market stability using the Records theory :

Evidence from French spatial data infrastructures. 

Perceptions of the environment

M. Desgeorges et al. 

Publié  dans Journal of Transport and Health, 20:100972, March 2021   

An ACTI-Cites study : Perceptions of the environment moderate the effects of objectively-measured built environment attributes on active transport. An ACTI-Cites studyBoth perceived and objectively-measured attributes of the built environment have been related to active transport.
They do not refer, however, to the same construct: objective measurements provide an inventory of a neighborhood's active-friendly attributes, while the perceptions of individuals refer to their appraisal of their neighborhood opportunities for active travel.
Both aspects are complementary in explaining active transport.
This study examines the independent associations of perceived and objective environmental attributes with active transport, and whether perceptions moderate the objectively-measured environment active transport relationship.

 

New tool to improve the oasis ecosystem using QGIS  

F. Z. Hadagha et al. 

Publié  dans Urban Archit Constr 2021; 12 (1) : 45-66. ISSN: 2069-6469 

New tool to improve the oasis ecosystem using QGIS


The oasis, this green and ecological entity of the desert, a promise of life and hope in a rather unfriendly environment, has been for a long time a beneficial basis for the ecosystem services provided to human beings, for its socio-economic and urban values, and also for its ecological value.
Today many ideas and concepts are developed in the scientific literature to demonstrate the benefits derived from ecosystems, such as ecosystem services, multifunctionality, and ecosystem values. However, the analyses of multifunctionality or ecosystem services of the oasis lack from the scientific literature.
This study uses a literature review and a prior assessment of the oasis ecosystem services in order to create a particular conceptual framework for the oasis in an attempt to create a toolbox of variables or indicators for the evaluation of ecosystem services in the particular case of a desert ecosystem, i.e., the oasis.

Explorer l'impact environnemental des transformations agraires

Castella Jean-Christophe et al. 

Publié  dans la revue scientifique Cahiers Agricultures  


Explorer l'impact environnemental des transformations agraires en Asie du Sud-Est grâce à l'évaluation participative des services écosystémiques.

Résumé :
Dans cet article, nous explorons - au travers d’un jeu de rôle et de simulations participatives de l’usage des terres avec des communautés rurales d’Indonésie, du Laos, du Vietnam et de Chine - le rôle que peut jouer l’évaluation participative dans la mise en œuvre de paiements pour services environnementaux.

 

Les écoles-acteurs en Guadeloupe, un espace de débat sur les pollutions agricoles et le devenir de l’agriculture

Jean-Philippe Tonneau et al. 

Publié  dans la revue scientifique Cahiers Agricultures  


Les écoles-acteurs en Guadeloupe, un espace de débat sur les pollutions agricoles et le devenir de l’agriculture.

Résumé :
Le projet RIVAGE veut favoriser l’adoption de pratiques alternatives pour gérer les impacts de la pollution diffuse dans le bassin versant de la rivière Pérou en Guadeloupe. Son objectif est de produire et partager les connaissances sur les processus, les impacts et les pratiques innovantes avec les acteurs du territoire. Pour faciliter la prise en compte des résultats, le projet a créé une « école-acteurs ».
L’école-acteurs est un espace d’échanges autour des thématiques liées à la pollution diffuse agricole. Le concept d’école-acteurs fait référence aux théories d’éducation populaire et d’apprentissage collectif. L’article rappelle ces références théoriques et les utilise dans un processus d’auto-évaluation des premiers résultats obtenus par l’école-acteurs. Les auteurs dressent quelques enseignements et orientations pour le futur.

Mots clés : 
Guadeloupe / pollution agricole / politiques publiques / forum / apprentissage
Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1051/cagri/2020046
Téléchargez le Pdf : 
cagri.pdf



Learning partners schools in Guadeloupe: A tool for debate on agricultural pollution and the future of agriculture .
Abstract : The RIVAGE project aims to promote the adoption of alternative practices to manage the impacts of diffuse pollution in the Pérou River watershed in Guadeloupe. The objective is to produce and share knowledge on processes, impacts and innovative practices with the actors of the territory. To facilitate results uptake, the project has created a “learning partners school”.
The learning partners school is a space for exchanges, a forum, developed around themes related to agricultural diffuse pollution. The concept of learning partners school is built on the theories of popular education and collective learning. The article recalls these theoretical references and uses them in a self-evaluation process of the first results obtained by the learning partners school. The authors draw up lessons and orientations for the future. 

Key words :
Guadeloupe / agricultural pollution / public policies / forum / learning

Estimer la hauteur de la canopée et le volume de bois à partir des données Lidar du capteur GEDI
Estimer la hauteur de la canopée et le volume de bois à partir des données Lidar du capteur GEDI.

Ibrahim Fayad et al. 

Publié IEEE Journal of Selected Topics in Applied Earth Observations and Remote Sensing
 

L'augmentation de la concentration atmosphérique de gaz à effet de serre tels que le CO2 s’est affirmée comme une préoccupation mondiale durant les deux dernières décennies. Quantifier l'état et l'évolution des ressources forestières en raison du rôle clé des forêts dans le cycle mondial du carbone est ainsi devenu une priorité.
Les stocks de carbone ou la biomasse aérienne (Above-Ground Biomass, AGB) peuvent être surveillés par différentes méthodes. La plus précise reste la pesée directe de la biomasse vivante après sa récolte et son séchage. Cependant, cette méthode, en plus d'être destructrice, est restrictive, longue et coûteuse et souvent impraticable dans les régions difficiles d’accès. Une autre méthode d'estimation de l'AGB s’appuie sur les mesures sur le terrain d'inventaires forestiers (par exemple, la hauteur des arbres et le diamètre à hauteur de poitrine). Ces données sont utilisées dans des relations allométriques pour extrapoler l'AGB. Si la méthode est précise, elle est également coûteuse et longue à mettre en œuvre, en particulier dans les forêts tropicales éloignées et inaccessibles. Les progrès récents des capteurs satellitaires sont venus offrir une alternative robuste pour mesurer l’AGB des forêts tropicales en offrant une couverture mondiale et des coûts d'acquisition faibles ou gratuits pour l'utilisateur final.
Trois principales sources de données - l'optique, le radar et le LiDAR – alimentent ces évaluations. Chacune présente des limitations. La saturation des capteurs à certains niveaux de biomasse avec des données radar et optiques impose de se limiter à la mesure de zone ou l’AGB présente une faible densité (<150 Mg / ha) ou de privilégier une couverture spatiale limitée en utilisant des données LiDAR. De plus, les instruments optiques, radar et LiDAR ne peuvent pas fournir directement des mesures de la biomasse. La biomasse échantillonnée sur le terrain reste nécessaire pour établir des relations entre les données de télédétection et la biomasse afin d'estimer l'AGB à grande échelle.
Dans ce panorama, le nouveau système LiDAR spatial ‘Global Ecosystem Dynamics Investigation’ (GEDI) de la Nasa vient ouvrir de nouvelles perspectives. À bord de la Station spatiale internationale (ISS), le capteur GEDI collecte depuis avril 2019 des données à haute densité sur des empreintes de 25 m de large. Pour tester les usages possibles de ces données pour la mesure de la biomasse, une étude vient d’être menée à TETIS en collaboration avec le CIRAD et l’entreprise brésilienne Suzano. L’objectif est d'évaluer la capacité des données GEDI à estimer les hauteurs dominantes (H_dom) et le volume du bois (V) sur des plantations d'eucalyptus au Brésil (figure 1). Ces plantations constituent une étude de cas précieuse car leur canopée présente une couverture homogène et des mesures terrain de haute qualité sont disponibles.
La précision de GEDI sur l'estimation de H_dom et V a été évaluée en utilisant plusieurs modèles de régression linéaire et non linéaire appliqués sur des métriques extraites des formes d'onde GEDI. Les résultats montrent ainsi que, sur des terrain à faibles pentes, le capteur GEDI est capable d'estimer à la fois H_dom et V avec une erreur quadratique moyenne (RMSE) ne dépassant pas 1,33 m (R2 de 0,93) pour H_dom, et 24,39 m3.ha-1 (R2 de 0,90) pour V (figure 2).
Ibrahim Fayad et Nicolas Baghdadi (INRAE, Tetis) en collaboration avec Guerric. Le Maire (CIRAD) et des partenaires brésiliens de l’entreprise Suzano

 

gedi articleFigure 1. Exemple des empreintes GEDI sur certaines parcelles d'eucalyptus au Brésil.

gediFigure 2. Résultats des estimations de H_dom (a) et V (b).

Référence Ibrahim Fayad, Nicolas Baghdadi, Clayton Alcarde Alvares, Jose Luiz Stape, Jean Stéphane Bailly, Henrique Ferraço Scolforo, Mehrez Zribi, and Guerric Le Maire, Assessment of GEDI’s Lidar Data for the Estimation of Canopy Heights and Wood Volume, soumis à JSTARS - IEEE Journal of Selected Topics in Applied Earth Observations and Remote Sensing.
Prioritizing the provision of urban ecosystem services in deprived areas, a question of environmental justice
Prioritizing the provision of urban ecosystem services in deprived areas, a question of environmental justice.

Wissal Selmi et al. 

Publié dans la revue Ambio
 

Abstract :  The distribution of urban ecosystem services (UES) is often uneven across socioeconomic groups, leading to environmental justice issues. Understanding the distribution of UES across a landscape can help managers ensure an equitable distribution of services. While many past studies have focused on the distribution of green spaces in relation to socioeconomic variables, this research analyzes the distribution of UES provided by these green spaces. This research quantified air pollution removal, atmospheric carbon reduction, and surface runoff mitigation provided by urban trees in Strasbourg city (France).
The provision of these three UES was studied at the census block scale by creating an index of UES delivery, which was contrasted with a constructed social deprivation index. Our results show that there is no significant association between the delivery of UES and social deprivation. Some deprived populations benefit from high UES delivery.
Results also suggest that mapping associations between UES delivery and social deprivation should be integrated with future development plans to enhance the equitable distribution of UES. This study provides insights into the French context where studies about the distribution of UES at a small-area level remain lacking.

From local spectral species to global spectral communities:
From local spectral species to global spectral communities: A benchmark for ecosystem diversity estimate by remote sensing.

Duccio Rocchini et al. 

Publié dans Ecological Informatics.
 

Abstract :  In the light of unprecedented change in global biodiversity, real-time and accurate ecosystem and biodiversity assessments are becoming increasingly essential. Nevertheless, estimation of biodiversity using ecological field data can be difficult for several reasons. For instance, for very large areas, it is challenging to collect data that provide reliable information. Some of these restrictions in Earth observation can be avoided through the use of remote sensing approaches. Various studies have estimated biodiversity on the basis of the Spectral Variation Hypothesis (SVH). According to this hypothesis, spectral heterogeneity over the different pixel units of a spatial grid reflects a higher niche heterogeneity, allowing more organisms to coexist. Recently, the spectral species concept has been derived, following the consideration that spectral heterogeneity at a landscape scale corresponds to a combination of subspaces sharing a similar spectral signature. With the use of high resolution remote sensing data, on a local scale, these subspaces can be identified as separate spectral entities, the so called “spectral species”. Our approach extends this concept over wide spatial extents and to a higher level of biological organization. We applied this method to MODIS imagery data across Europe. Obviously, in this case, a spectral species identified by MODIS is not associated to a single plant species in the field but rather to a species assemblage, habitat, or ecosystem. Based on such spectral information, we propose a straightforward method to derive α- (local relative abundance and richness of spectral species) and β-diversity (turnover of spectral species) maps over wide geographical areas ...

Spectral subdomains and prior estimation of leaf structure improves PROSPECT
Spectral subdomains and prior estimation of leaf structure improves PROSPECT inversion on reflectance or transmittance alone.

Lynsay Spafford et al. 

Publié dans Remote Sensing of Environment
 

Abstract :  Leaf biochemical and structural traits are vegetation characteristics related to various physiological processes. Taking advantage of the physical relationship between optical properties and leaf biochemistry, field-based spectroscopy has allowed for the rapid estimation of leaf biochemical constituents and repeated non-destructive measurements through time.
Leaf constituent retrieval from leaf optical properties following inversion of the physically-based radiative transfer model PROSPECT is now a popular method, but some cases prompt poor retrieval success and this approach requires a strict inversion procedure. We investigated the performances of different inversion procedures for the estimation of leaf constituents, specifically chlorophyll a and b, carotenoids, water (EWT), and dry matter (LMA) from >1400 broadleaf samples, including the definition of optimal spectral subdomains, and the use of leaf reflectance or transmittance alone. We also developed a strategy to obtain prior information on the leaf structure parameter (N) in PROSPECT, when only reflectance or transmittance is measured, and examined the influence of this prior information in combination with different inversion procedures.
We found that using the full domain of reflectance or transmittance only systematically leads to suboptimal estimation of chlorophyll a and b, carotenoids, EWT, and LMA, due to either the combined absorption of multiple constituents or inaccurate estimation of the N parameter...

PROSPECT-PRO
PROSPECT-PRO for estimating content of nitrogen-containing leaf proteins and other carbon-based constituents.

Jean-Baptiste Féret et al. 

Publié dans Remote Sensing of Environment
 

Abstract :  Models of radiative transfer (RT) are important tools for remote sensing of vegetation, allowing for forward simulations of remotely sensed data as well as inverse estimation of biophysical and biochemical traits from vegetation optical properties. Estimation of foliar protein content is the key to monitor the nitrogen cycle in terrestrial ecosystems, in particular to assess the photosynthetic capacity of plants and to improve nitrogen management in agriculture.
However, until now physically based leaf RT models have not allowed for proper spectral decomposition and estimation of leaf dry matter as nitrogen-based proteins and other carbon-based constituents (CBC) from optical properties of fresh and dry foliage. Such an achievement is the key for subsequent upscaling to canopy level and for development of new Earth observation applications.

The parable of arable land
The parable of arable land: Characterizing large scale land acquisitions through network analysis.

Roberto Interdonato et al. 

Publié sur la revue PLOS One
 

Abstract :  Land is a scarce resource and its depletion is related to a combination of demographic and economic factors. Hence, the changes in dietary habits and increase in world population that upturn the food demand, are intertwined with a context of increasing oil prices and rise of green capitalism that in turn impacts the demand in biofuel.
A visible indicator of these phenomena is the increase, in recent years, of Large Scale Land Acquisitions (LSLAs) by private companies or states. Such land investments often lead to conflicts with local population and have raised issues regarding people’s rights, the role of different production models and land governance.
The aim of this work is to show how publicly available data about LSLAs can be modeled into complex network structures, thus showing how the application of advanced network analysis techniques can be used to better understand land trade dynamics. We use data collected by the Land Matrix Initiative on LSLAs to model three land trade networks: a multi-sector network, a network centered on the mining sector and a network centered on the agriculture one.
Then we provide an extended analysis of such networks which includes:
          (i) a structural analysis,
          (ii) the definition of a score, namely LSLA-score, which allows to rank the countries based on their investing/target role in the land trade network,
          (iii) an analysis of the land trade context which takes into account the LSLA-score ranking and the correlation between network features and several country development indicators,
          (iv) an analysis centered on the discover and analysis of network motifs (i.e., recurring patterns in the land trade network), which provides insights into complex and diverse relations between countries.
Our analyses showed how the land trade market is massively characterized by a Global North-Global South dynamic, even if the investing power of emerging economies also has a major impact in creating relations between different sub-regions of the world.
Moreover, the analyses on the mining and agriculture sectors highlighted how the role of several countries in the trade network may drastically change depending of the investment sector, showing diverse hierarchies between investor, intermediate and target countries.

Regard sur le modèle agricole sénégalais 
Regard sur le modèle agricole sénégalais : pratiques foncières et particularités territoriales des moyennes et grandes exploitations agricoles.

Jérémy Bourgoin et al. 

Publié dans les Cahiers Agricultures
 

Résumé : L’enjeu alimentaire lié à l’augmentation démographique est au cœur des agendas internationaux de développement durable et nourrit les débats sur les transitions à entreprendre ou soutenir. Souvent défini en opposition à un modèle agro-industriel intensif et capitaliste, le modèle des agricultures familiales, ensemble de types d’exploitations et d’exploitants aux profils variés, reste difficile à considérer dans sa diversité du fait de sa constante évolution.
Certains phénomènes restent peu étudiés, notamment la dynamique d’accumulation foncière d’exploitations agricoles identifiée dans certains pays d’Afrique subsaharienne. Notre contribution, basée sur des enquêtes menées au Sénégal, vise à caractériser les profils et les modalités d’accès au foncier de 1399 exploitations agricoles, concentrant le plus de terres.
À l’échelle de différentes zones agro-écologiques, nous mettons en évidence que les chefs d’exploitations agricoles possédant plus de 3 hectares sont majoritairement issus de la localité d’origine, cultivent des terres familiales et investissent dans l’agriculture des revenus issus de cette même activité. Globalement, ces exploitations agricoles ne semblent pas inféodées à une dynamique de gentrification, caractérisée par les investissements d’élites urbaines et rurales, souvent non issues du monde agricole, et faisant l’acquisition de terres grâce à des revenus non agricoles.
Concernant les dynamiques foncières, les enquêtes montrent que la majorité des terres reste sous occupation coutumière bien que les territoires ruraux soient en constante évolution. Dans un contexte où les pouvoirs publics insistent sur les besoins d’intensification agricole, à travers la promotion de l’entreprenariat privé et du secteur agro-industriel, il est crucial d’avoir une bonne compréhension de la diversité des formes d’exploitations agricoles.
Cela est d’autant plus nécessaire qu’une réforme foncière est en cours et qu’elle contribuera à redéfinir les contours du modèle agricole, entre volontés productivistes et exigences de durabilité et d’équité.

Policy Brief publié dans le cadre du groupe Think20 du G20
Responsible large-scale agricultural investments in and by g20 countries : a call for more transparency.

Insa Flachsbarth et al. 

Policy Brief publié dans le cadre du groupe Think20 du G20
 

Abstract:  Many international agricultural land investment projects are criticized because of their disrespect of land tenure rights, the few benefits they provide local populations, and the often displayed negative environmental impacts. The Group of 20 (G20) has recognized the need for more responsible land investments in targeted lower- and middle-income countries, but land deals remain opaque. This policy brief suggests the necessity of mandatory due diligence in global supply chains.
As an important, quicker, and more feasible step, the G20 should commit to increasing transparency by
          (1) supporting transparency initiatives,
          (2) making contracts publicly available, and
          (3) encouraging companies to release relevant information. Open data can then be used by relevant stakeholders to hold investors accountable.

Pour en savoir plus 
⇒ Téléchargez le pdf


 

Disparition et permanence de l'agriculture urbaine à Antananarivo
Disparition et permanence de l'agriculture urbaine à Antananarivo.

Laurence Defrise et al. 

Dans L’Espace géographique 2019/3 (Tome 48)
 

Résumé :  Cet article analyse l'emprise spatiale de l'agriculture à Antananarivo. Selon les unités paysagères (unités agri-urbaines), les superficies cultivées disparaissent, se maintiennent ou s'étendent. Dans le centre-ville, les terres cultivées diminuent mais à un rythme plus lent qu'habituellement estimé. Dans les plaines agricoles du front urbain, l'évolution de l'emprise agricole est liée aux infrastructures.
Enfin, dans l'aire urbaine moins densément peuplée, le bâti et l'espace cultivé s'étendent aux dépens des pâturages. Le système urbain produit une intensification des pratiques agricoles. La cartographie de l'agriculture urbaine alimente de façon pratique les débats de politique urbaine.

Pour en savoir plus 
Téléchargez le pdf


 

Terres agricoles face à la ville
Terres agricoles face à la ville : logiques et pratiques des agriculteurs dans le maintien des espaces agricoles à Antananarivo, Madagascar.

Laurence Defrise 

Communication sans actes
 

Résumé :  Sur la base d'une analyse spatiale diachronique et d'enquêtes menées dans l'agglomération d'Antananarivo, cet article analyse les logiques foncières des agriculteurs face à l'expansion urbaine. Elle montre que le maintien de l'agriculture résulte non seulement de dynamiques de transferts endogènes au sein des familles et communautés locales, qui permettent d'éviter les confrontations directes avec les acteurs urbains, mais aussi de l'évolution des modes de fairevaloir indirect qui s'adaptent à la pression urbaine.
Dans la majorité des cas, les modes de sécurisation - bien qu'informels ou semi-formels - permettent aux ménages agricoles de maintenir leurs droits sur la terre. Certaines configurations, ponctuelles à l'échelle du territoire mais source d'un renforcement marqué des inégalités foncières, demandent à être analysées de façon plus approfondie.

Pour en savoir plus 
Téléchargez le pdf


 

Analyzing urban agriculture's contribution to a southern city's resilience through land cover mapping
Analyzing urban agriculture's contribution to a southern city's resilience through land cover mapping: The case of Antananarivo, capital of Madagascar.

Stéphane Dupuy et al. 

publié dans Remote Sensing
 

Abstract :  High urbanization rates in cities lead to rapid changes in land uses, particularly in southern cities where population growth is fast. Urban and peri-urban agricultural land is often seen as available space for the city to expand, but at the same time, agricultural land provides many benefits to cities pertaining to food, employment, and eco-services. In this context, there is an urgent need to provide spatial information to support planning in complex urban systems.
The challenge is to integrate analysis of agriculture and urban land-cover classes, and of their spatial and functional patterns. This paper takes up this challenge in Antananarivo (Madagascar), where agricultural plots and homes are interlocked and very small. It innovates by using a methodology already tested in rural settings, but never applied to urban environments.
The key step of the analysis is to produce landscape zoning based on multisource satellite data to identify agri-urban functional areas within the city, and to explore their relationships.
Our results demonstrate that the proposed classification method is well suited for mapping agriculture and urban land cover (overall accuracy = 76.56% for the 20 classes of level 3) in such a complex setting. The systemic analysis of urban agriculture patterns and functions can help policymakers and urban planners to design and build resilient cities.


 

Analysis of GEDI Elevation Data
Analysis of GEDI Elevation Data Accuracy for Inland Waterbodies Altimetry.

by Ibrahim Fayad 

Remote Sens. 2020, 12(17), 2714
 

Abstract : The Global Ecosystem Dynamics Investigation (GEDI) Light Detection And Ranging (LiDAR) altimetry mission was recently launched to the International Space Station with a capability of providing billions of high-quality measurements of vertical structures globally. This study assesses the accuracy of the GEDI LiDAR altimetry estimation of lake water levels. The difference between GEDI’s elevation estimates to in-situ hydrological gauge water levels was determined for eight natural lakes in Switzerland.
The elevation accuracy of GEDI was assessed as a function of each lake, acquisition date, and the laser used for acquisition (beam). The GEDI elevation estimates exhibit an overall good agreement with in-situ water levels with a mean elevation bias of 0.61 cm and a standard deviation (std) of 22.3 cm and could be lowered to 8.5 cm when accounting for instrumental and environmental factors. Over the eight studied lakes, the bias between GEDI elevations and in-situ data ranged from −13.8 cm to +9.8 cm with a standard deviation of the mean difference ranging from 14.5 to 31.6 cm. Results also show that the acquisition date affects the precision of the GEDI elevation estimates.
GEDI data acquired in the mornings or late at night had lower bias in comparison to acquisitions during daytime or over weekends. Even though GEDI is equipped with three identical laser units, a systematic bias was found based on the laser units used in the acquisitions.
Considering the eight studied lakes, the beams with the highest elevation differences compared to in-situ data were beams 1 and 6 (standard deviations of −10.2 and +18.1 cm, respectively). In contrast, the beams with the smallest mean elevation difference to in-situ data were beams 5 and 7 (−1.7 and −2.5 cm, respectively). The remaining beams (2, 3, 4, and 8) showed a mean difference between −7.4 and +4.4 cm. The standard deviation of the mean difference, however, was similar across all beams and ranged from 17.2 and 22.9 cm.
This study highlights the importance of GEDI data for estimating water levels in lakes with good accuracy and has potentials in advancing our understanding of the hydrological significance of lakes especially in data scarce regions of the world.


 

Agroécologie
Agroécologie. In : Dictionnaire critique de l'anthropocène.

Muriel Bonin

CNRS Editions, 30-33. (CNRS Dictionnaires) ISBN 978-2-271-12427-2
 

Pour en savoir plus : https://agritrop.cirad.fr/596241/ 
                                    ⇒ Dictionnaire critique de l'Anthropocène

The ethics of isolation, the spread of pandemics, and landscape ecology
Un nouvel article vient tout juste de sortir.

Le débat autour de la pandémie de SRAS-CoV-2 a soulevé de nombreuses questions auxquelles il n'a pas été répondu de manière compréhensive, concernant le mode de transmission des zoonoses (nature- Homme), comment ils se propagent au sein des populations des communautés, dans les régions et sur les continents, comment les pays et les sociétés peuvent combattre ou contrer les pandémies et comment les paysages peuvent être efficace pour limiter la propagation des maladies en gardant des communautés sûres et saines. 

Sandra Luque et al. 

publié dans Landscape Ecology (2020)
 
The ethics of isolation, the spread of pandemics, and landscape ecology

Abstract : The debate around the SARS-CoV-2 pandemic has raised multiple and incompletely answered questions regarding how zoonoses are transmitted from wild populations to humans, how they spread within human communities, over regions and across continents, how countries and societies can fight or counter pandemics and how landscapes will have to be effectively managed for limiting the spread of diseases keeping communities safe and healthy. A broader long-standing debate on the (un)sustainability of ongoing development models where biodiversity, climate, and socio-economic crises are central, both as causes and effects, has received additional attention in the context of the current pandemic.
This has stressed the urgency of changing development paradigms to reduce pressures on ecosystems and biodiversity, increase investments in ecosystem and landscape restoration and integrate natural capital and ecosystem services valuation into decision-making processes, also at the urban scale.
The SARS-CoV-2 pandemic has also highlighted a third debate on the epistemology of science and the discipline of landscape ecology. There is clearly a need to acknowledge the increasing need for holistic, integrative, and inter and transdisciplinary conceptual frameworks and research methods in science and broader applications such as human health ...
Lire la suite : https://link.springer.com/article/10.1007/s10980-020-01092-8

 

Assessing Worldview-3 multispectral imaging abilities to map the tree diversity in semi-arid parklands
Un nouvel article écrit durant le confinement sur l'identification des espèces arborées du parc agroforestier de Bambey au Sénégal à partir d'image WV-3.

Camille C.D.Lelong et al. 

publié dans International Journal of Applied Earth Observation and Geoinformation
Assessing Worldview-3 multispectral imaging abilities to map the tree diversity in semi-arid parklands

Abstract : Semi-arid parkland agrosystems are strongly sensitive to climate change and anthropic pressure. In the context of sustainability research, trees are considered critical for various ecosystem services covering environment quality as well as food security and health. But their actual ecological impact on both cropland and natural vegetation is not well understood yet, and collecting spatial and structural information around agroforestry systems is becoming an important issue.
Tree mapping in semi-arid parklands could be one of these prerequisites. While for obtaining an exhaustive inventory of individual trees and for analysing their spatial distribution, remote sensing is the ideal tool. However, it has been noted that depending on the spatial resolution and sensor spectral characteristics, tree species cannot be distinguished clearly, even in the sparsely vegetated semi-arid ecosystems of West Africa.
Thus, this work focuses on assessing the capabilities of Worldview-3 imagery, acquired in 8 spectral bands, to detect, delineate, and identify certain key tree species in the Faidherbia albida parkland in Bambey, Senegal, based on a ground-truth database corresponding to 5000 trees. The tree crowns are delineated through NDVI thresholding and consecutive filtering to provide object-based radiometric signatures, radiometric indices, and textural information. A factorial discriminant analysis is then performed, which indicates that only four out of the seven most abundant species in the study area can be discriminated: “Faidherbia albida”,” Azadirachta indica”, “Balanites aegyptiaca” and “Tamarindus indica”.
Next, random forest and support vector machine classifiers are employed to identify the optimal combination of classifier parameters to discriminate these classes with a high accuracy, robustness, and stability. The linear support vector machine with cost=1 and gamma=0.01 provides the optimal results with a global accuracy of 88 % and kappa of 0.71. This classifier is applied to the whole study area to map all the trees with crowns larger than 2 m, sorted in four identified species and a fifth common group of unidentified species.
This map thus enables analysing the variability in tree density and the spatial distribution of different species. Such information can afterwards be correlated to the ecological functioning of the parkland and local practices, and offers promising opportunities to help future sustainability initiatives in different socio-ecological contexts.
Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1016/j.jag.2020.102211 

From land productivity trends to land degradation assessment in Mozambique

Frédérique Montfort et al. 

publié dans Land degradation & Development
From land productivity trends to land degradation assessment in Mozambique: Effects of climate, human activities and stakeholder definitions

Abstract : Remote sensing observations such as normalized difference vegetation index (NDVI) trends can provide important insights into past and present land condition. However, they do not directly provide comprehensive information about our representation of land degradation and the processes at work.
This study aimed to analyze vegetation productivity underlying factors in order to assess land degradation and to highlight the impact of definitions on its quantitative assessment, using Mozambique as case‐study. Land productivity change were first analyzed using NDVI time‐series (2000–2016), and a two‐step framework was then used to understand the main factors of these productivity changes.
The impact of land degradation's definition was assessed based on four types of stakeholder, with different priorities in terms of ecosystem services. The results show that 25% of the country display a significant land productivity decrease, while only 3% display a land productivity increase. A large part of these land productivity changes (>61% of the decrease, and >98% of the increase) is directly assigned to human activities, such as native forest growth or tree plantations (for the increase), or forest degradation, deforestation and loss of grassland productivity (for the decrease).
We showed that the fraction of degraded land varies according to stakeholders' definitions, ranging from 12% to 20% of the Country, much less than the 39% estimated by Tier 1 United Nations Convention to Combat Desertification.
This study provides a sound methodological framework for assessing land degradation status that could help stakeholders to design national and locally relevant land degradation mitigation policies or programmes..
Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1002/ldr.3704 

Monitoring online media reports for early detection of unknown diseases

Sarah Valentin et al. 

Publié dans Transboundary and Emerging Diseases
Monitoring online media reports for early detection of unknown diseases: insight from a retrospective study of COVID‐19 emergence

Abstract : Event‐based surveillance (EBS) systems monitor a broad range of information sources to detect early signals of disease emergence, including new and unknown diseases. In December 2019, a newly identified coronavirus emerged in Wuhan (China), causing a global coronavirus disease (COVID‐19) pandemic.
A retrospective study was conducted to evaluate the capacity of three event‐based surveillance (EBS) systems (ProMED, HealthMap and PADI‐web) to detect early COVID‐19 emergence signals.
We focused on changes in online news vocabulary over the period before/after the identification of COVID‐19, while also assessing its contagiousness and pandemic potential. ProMED was the timeliest EBS, detecting signals one day before the official notification. At this early stage, the specific vocabulary used was related to “pneumonia symptoms” and “mystery illness”. Once COVID‐19 was identified, the vocabulary changed to virus family and specific COVID‐19 acronyms.
Our results suggest that the three EBS systems are complementary regarding data sources, and all require timeliness improvements. EBS methods should be adapted to the different stages of disease emergence to enhance early detection of future unknown disease outbreaks.
Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1111/tbed.13738 

Policy options for mitigating impacts of COVID-19 on domestic rice value chains and food security in West Africa

Aminou Arouna et al. 

Publishé dans Computer Science Review (Elsevier)
Policy options for mitigating impacts of COVID-19 on domestic rice value chains and food security in West Africa

Abstract : Following the food price crisis in 2008, African governments implemented policies aiming at crowding in investment in rice value chain upgrading to help domestic rice compete with imports. We assess the state of rice value chain upgrading in West Africa by reviewing evidence on rice millers’ investment in semi-industrial and industrial milling technologies, contract farming and vertical integration during the post-crisis period 2009–2019. We find that upgrading is more dynamic in countries with high rice production and import bills and limited comparative advantage in demand. However, scaling of upgrading faces several challenges in terms of vertical coordination, technology, finance and policies. Our assessment can help value chain actors and policy makers refine upgrading strategies and policies to increase food security in West Africa.
Keywords : RiceValue chainUpgradingAfricaContract farmingMilling

Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1016/j.gfs.2020.100405
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2211912420300596?via%3Dihub

The state of rice value chain upgrading in West Africa

Guillaume Soullier et al. 

Publishé dans Global Food Security Volume 25 (2020)
The state of rice value chain upgrading in West Africa

Abstract : Following the food price crisis in 2008, African governments implemented policies aiming at crowding in investment in rice value chain upgrading to help domestic rice compete with imports. We assess the state of rice value chain upgrading in West Africa by reviewing evidence on rice millers’ investment in semi-industrial and industrial milling technologies, contract farming and vertical integration during the post-crisis period 2009–2019. We find that upgrading is more dynamic in countries with high rice production and import bills and limited comparative advantage in demand. However, scaling of upgrading faces several challenges in terms of vertical coordination, technology, finance and policies. Our assessment can help value chain actors and policy makers refine upgrading strategies and policies to increase food security in West Africa. 
Keywords : RiceValue chainUpgradingAfricaContract farmingMilling

Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1016/j.gfs.2020.100365 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2211912420300183

Comprehensive decision-strategy space exploration for efficient territorial planning strategies

Olivier Billaud et al. 

Publié dans Computer Science Review (Elsevier)
Comprehensive decision-strategy space exploration for efficient territorial planning strategies. Computers, Environment and Urban Systems Vol 83

Abstract : GIS-based Multi-Criteria Decision Analysis is a well-known decision support tool that can be used in a wide variety of contexts. It is particularly useful for territorial planning in situations where several actors with different, and sometimes contradictory, point of views have to take a decision regarding land use development. While the impact of the weights used to represent the relative importance of criteria has been widely studied in the recent literature, the impact of the order weights used to combine the criteria have rarely been investigated. This paper presents a spatial sensitivity analysis to assess the impact of order weights determination in GIS-based Multi-Criteria Analysis by Ordered Weighted Averaging.
We propose a methodology based on an efficient exploration of the decision-strategy space defined by the level of risk and trade-off in the decision process. We illustrate our approach with a land use planning process in the South of France. The objective is to find suitable areas for urban development while preserving green areas and their associated ecosystem services. The ecosystem service approach has indeed the potential to widen the scope of traditional landscape-ecological planning by including ecosystem-based benefits, including social and economic benefits, green infrastructures and biophysical parameters in urban and territorial planning. We show that in this particular case the decision-strategy space can be divided into four clusters.
Each of them is associated with a map summarizing the average spatial suitability distribution used to identify potential areas for urban development. We also demonstrate the pertinence of a spatial variance within-cluster analysis to disentangle the relationship between risk and trade-off values. At the end, we perform a site suitability ranking analysis to assess the relationship between the four detected clusters. 
Keywords : Suitability analysisMulti-criteria decision analysisOrdered weighted averagingLand use planningEcosystem services

Pour en savoir plus : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0198971520302490

 

Analyse des champs lexicaux des acteurs du territoire à partir de corpus textuels sur le web Guadeloupe

Muriel Bonin & Mathieu Roche  

Communication avec actes
Analyse des champs lexicaux des acteurs du territoire à partir de corpus textuels sur le web : le cas des controverses autour de l'épandage aérien contre la cercosporiose du bananier en Guadeloupe

Analyse des champs lexicaux des acteurs du territoire à partir de corpus textuels sur le web : le cas des controverses autour de l'épandage aérien contre la cercosporiose du bananier en Guadeloupe. In : Toth 2019 - Terminologie et ontologie : théories et applications. Roche Christophe (ed.). Chambéry : Presses Universitaires Savoie Mont Blanc, 293-307. (Terminologica) TOTh 2019 - Terminologie et ontologie, Chambéry, France, 6 Juin 2019/7 Juin 2019. 
Mots-clés libres : Fouille de textes, Terminologie, Corpus, Champs lexicaux d'acteurs, Guadeloupe, Société civile, Groupement de producteur 

Pour en savoir plus : http://agritrop.cirad.fr/596134/

Rift Valley fever in northern Senegal

Benoit Durand et al.

Publié dans PLOS Neglected Tropical Diseases
Rift Valley fever in northern Senegal: A modelling approach to analyse the processes underlying virus circulation recurrence

Abstract : Rift Valley fever (RVF) is endemic in northern Senegal, a Sahelian area characterized by a temporary pond network that drive both RVF mosquito population dynamics and nomadic herd movements. To investigate the mechanisms that explain RVF recurrent circulation, we modelled a realistic epidemiological system at the pond level integrating vector population dynamics, resident and nomadic ruminant herd population dynamics, and nomadic herd movements recorded in Younoufere area. To calibrate the model, serological surveys were performed in 2015–2016 on both resident and nomadic domestic herds in the same area. Mosquito population dynamics were obtained from a published model trained in the same region.
Model comparison techniques were used to compare five different scenarios of virus introduction by nomadic herds associated or not with vertical transmission in Aedes vexans. Our serological results confirmed a long lasting RVF endemicity in resident herds (IgG seroprevalence rate of 15.3%, n = 222), and provided the first estimation of RVF IgG seroprevalence in nomadic herds in West Africa (12.4%, n = 660). Multivariate analysis of serological data suggested an amplification of the transmission cycle during the rainy season with a peak of circulation at the end of that season. The best scenario of virus introduction combined yearly introductions of RVFV from 2008 to 2015 (the study period) by nomadic herds, with a proportion of viraemic individuals predicted to be larger in animals arriving during the 2nd half of the rainy season (3.4%).
This result is coherent with the IgM prevalence rate (4%) found in nomadic herds sampled during the 2nd half of the rainy season. Although the existence of a vertical transmission mechanism in Aedes cannot be ruled out, our model demonstrates that nomadic movements are sufficient to account for this endemic circulation in northern Senegal.

Pour en savoir plus : https://journals.plos.org/plosntds/article?id=10.1371/journal.pntd.0008009

Toutes nos archives "A découvrir"

latrame noire
La trame noire

Impact des lumières sur la biodiversité

Jennifer Amsallem - interview du Midi Libre

"La trame noire est fragmentée par la pollution lumineuse"
 

Jennifer Amsallem est ingénieure d’étude à l’Institut national de recherche pourl’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) et travaille notamment sur latrame noire.

Qu’est-ce qu’une trame noire ?
L’idée est d’assurer une continuité écologique permettant aux animaux de se déplacer, d’unréservoir de biodiversité à un autre. Les espèces peuvent ainsi accomplir leur cycle de vie enassurant leur déplacement. La particularité de la trame noire est qu’elle est fragmentée parla pollution lumineuse. Nous travaillons pour la cartographier, la caractériser. C’est commetravailler sur la trame verte, identifier du bâti, des routes, des champs de cultures intensivesqui empêchent les animaux de se déplacer.

Pouvez-vous nous donner un exemple ? ...

                                                                                                                                          ARTICLE SUR
                                                                             
 MIDILIBRE

AMSALLEM midilibre

Tetis - Nouveaux produits du CES
Tetis

Unités paysagères à l'échelle nationale

Nouveaux produits du CES

Paysage de THEIA sur le Brésil, Burkina Faso, France
développés par Tetisl

 

Trois produits Unités paysagères & un Manuel.
Le CES Paysage propose une méthode « objective », utilisant essentiellement sur des données d’Observation de la Terre, pour définir les composantes du paysage. 

Pierre Maurel - Au revoir 2020 et bonjour 2021-2025
Pierre Maurel

Au revoir 2020 et bonjour 2021-2025

Pierre Maurel

Nouveau Directeur de l'unité Tetis

 

 

PIERRE MAUREL2En écho au mot de Christiane et comme vous tous probablement, il me tarde que cette interminable annus horribilis 2020 s’achève, que nous puissions retrouver une vie plus normale en 2021, nous revoir et découvrir les nouveaux visages autrement que par écrans interposés. Nos pensées vont en particulier vers celles et ceux qui en ont le plus souffert, du fait de l’isolement, de conditions de travail à domicile difficiles, et pour nos étudiants, de leurs craintes pour leur formation et leur avenir.
Au-delà de cette crise inédite dont les conséquences nous dépassent complètement, l’après 2020 de TETIS sera sensiblement différent de l’avant tout en s’inscrivant dans la continuité. Ce sera en effet le début d’un nouveau projet sur la période 2021-2025 pour un collectif riche de plus de 100 personnes.
En matière de gouvernance et de vie de l’unité, cela va se traduire par un renouvellement partiel de la direction, des responsables d’équipes, des membres du Conseil d’Unité, la création des groupes ad-hoc, le dédoublement du CODIR en un volet gestion et un volet scientifique, des missions transversales. En tant que prochain DU, je tenais à remercier Christiane et tous les collègues qui se sont investis dans ces responsabilités d’avoir contribué à amener TETIS une nouvelle fois à bon port. Au 1er janvier, nous allons être plusieurs à prendre le relais, à prolonger ou réorienter des engagements significatifs au service du collectif. Apprendre à fonctionner dans cette nouvelle organisation prendra du temps pour l’ensemble du personnel. Nous le ferons chemin faisant, en nous formant, en apprenant de nos pratiques et de nos erreurs, en étant attentifs à l’éloignement de nos expatriés. Se projeter à cinq ans nous obligera aussi à anticiper une forte vague de départs à la retraite, à préparer la relève parmi le personnel d’appui et scientifique, à accompagner nos jeunes dans leurs premiers pas.
En terme de contenu, l’accent sera mis sur le renforcement de l’interdisciplinarité pour tirer encore plus partie de la richesse de nos compétences et de nos outils. L’organisation mise en place y contribuera mais ce sera à chacun d’oser sortir de sa zone de confort pour aborder collectivement la complexité d’enjeux transversaux retenus par nos tutelles : transitions agro-écologique et numérique, sécurité alimentaire, préservation de la biodiversité, des terres agricoles et de la ressource en eau, One Health, adaptation des territoires au changement climatique. D’autres chantiers nous attendent aussi : développer l’innovation et la science ouverte avec les entreprises, les étudiants, les acteurs de terrain, renforcer la place de TETIS et de la Maison de la Télédétection au sein de MUSE et à l’international, poursuivre et récolter les fruits de nos engagements nationaux à la suite de GEOSUD dans Theia, DINAMIS et l’IR Data Terra, construire quelques terrains partagés propices à l’interdisciplinarité.
Enfin, en terme de « contenant », la rénovation et l’extension de la Maison de la Télédétection nous avaient permis en 2016 de nous rassembler sur un même site, d’apprécier pleinement ce nouvel environnement de travail avec ses espaces dédiés à la formation et aux entreprises. Depuis, les succès aidant, nos effectifs n’ont cessé de croître. Les couloirs déserts de 2020 ne seront bientôt qu’un lointain souvenir … et c’est heureux. Nous allons désormais devoir (ré)apprendre à partager un espace de travail densément occupé malgré le renforcement probable du télétravail. Cela passera par des réaménagements de certains espaces, le partage des bureaux, de nouvelles modalités de travail individuelles et collectives. Imagination, solidarité et bienveillance seront les maîtres-mots pour réussir collectivement cette nouvelle normalité.
                            A bientôt pour cette nouvelle aventure à horizon 2025 ! 

Projet GEOSUD fin et suite 15 ans se sont écoulés
Projet GEOSUD

Clôture le 27/12/2020

Projet GEOSUD

fin et suite 15 ans se sont écoulés ...

 

 

Quinze ans se sont écoulés depuis le montage du projet à la Maison de la Télédétection au milieu des années 2000 jusqu’à sa réunion de clôture le 27 novembre 2020. 
Doté d’un budget total de 30 M€ (CPER puis PIA ANR/Equipex, partenaires Maison de la Télédétection), ce projet qui a réuni 13 partenaires a permis de financer l’extension de la MTD et le développement d’une Infrastructure nationale de Données et de Services autour de l’imagerie spatiale au service de la communauté scientifique, de l’action publique et de l’innovation.
S’il fallait résumer GEOSUD en quelques chiffres, ce serait à la fin 2020 : plus de 120 personnes mobilisées, 586 structures adhérentes, 1200 comptes utilisateurs, 16000 images THRS acquises en licence multi-utilisateurs sur le monde entier, 10 couvertures annuelles du territoire national, 134 publications scientifiques, 35 chapitres d’ouvrages, 35 communications avec actes, 57 thèses, 64 stages de master ou d’ingénieurs, des supports pédagogiques adaptés à la formation à distance, un grand équipement technologique composé d’une station de réception satellitaire, de ressources de stockage et de calcul, d’applications logicielles.

Pour TETIS, GEOSUD aura permis de tisser des liens étroits avec l’UMR EspaceDev, IGN, le CINES, le CNES, le CNRS, Open IG, le CEE-M, … et de nourrir des recherches méthodologiques et thématiques au sein du laboratoire. Parmi les dernières en date, on peut citer le développement d’un algorithme en IA/ML pour la tâche artificialisée France entière, la cartographie de l’occupation du sol de l’île de la Réunion avec la chaîne Moringa (https://agritrop.cirad.fr/591341/) ou encore, l’élaboration de méthodes pour mesurer les impacts socio-économiques d’infrastructures de données spatiales.
Ce projet a aussi et surtout contribué à l’évolution du paysage national avec la création du pôle Theia en 2012, d’un consortium SPOT 6-7 de 6 partenaires en 2015 et la mise en place du dispositif DINAMIS en 2019 dans le cadre de l’Infrastructure de Recherche DataTerra.
Son futur s’écrira désormais à travers ces nouveaux dispositifs.
GEOSUD : http://www.equipex-geosud.fr
Theia : https://www.theia-land.fr/
DINAMIS : https://dinamis.data-terra.org/
Data Terra : https://www.data-terra.org/


Couverture nationale SPOT 6-7 2020.
Contient des informations © Airbus DS/Spot Image2015, © Production IRD, INRAE, IGN, tous droits réservé

GEOSUD FIN GD

EnGeoData de la conférence DSAA'2020
EnGeoData 

de la conférence DSAA'2020

Le 09 octobre 2020
Session spéciale EnGeoData

Maguelonne Teisseire et Mathieu Roche accompagnés de collègues des Universités de Stanford (USA) et Curtin (Australie) ont animé la session spéciale EnGeoData (Environmental and Geo-Spatial Data Analytics) de la conférence DSAA'2020 (7th IEEE International Conference on Data Science and Advanced Analytics).
 Des exposés ont mis en lumière de nombreuses applications liées à l'analyse des données spatio-temporelles dans un environnement urbain et agricole.
Par ailleurs, un exposé invité de William Wint (University of Oxford, GB) a mis en en lumière l'intérêt d'intégrer des données environnementales pour des tâches de veille épidémiologique dans un contexte One Health.

Conference  Global Food Security
Conference 

Global Food Security

Conference Global Food Security
du 04 au 09 décembre 

Participation en nombre des membres de Tetis, avec 6 communications :

⇒ How can remote sensing support food security in Sub-Saharan Africa? 
A. Bégué, J.P. Tonneau, L. Leroux, X. Augusseau, J.F. Faure, B. Mertens, C. Pinet, L. Tomasini, M. Soumaré, A.A. Diouf 

News mining for food security: the case of Burkina Faso 
H. Deléglise, R. Interdonato, M. Roche, A. Bégué , C. Schaeffer, A. Cissé 

Agricultural landscape diversity and food security: The role of a diversified agricultural landscape on farming system production and household food security in two contrasted parklands of Central Senegal
L. Leroux, C. Jahel, N.F. Faye, G.N. Falconnier, A.A. Diouf, B. Ndao, V. Soti, A.B. Balde, E. Bouquet

⇒ Does urban agriculture contribute to urban food security? The case of Antananarivo, capital city of Madagascar.
P. Burnod, L. Defrise, V. Andriamanga, C. Aubry, H. David Benz, S. Dupuy, C. Perrin, N. Andriandralam

Linking heterogeneous data for strengthening food security systems - Case of agricultural production in West Africa
H. Deléglise, R. Interdonato, M. Roche, A. Bégué, M. Teisseire, E. Maître d'Hôtel 

⇒ Which futures can ensure food security in the Niayes, Senegal?
C. Jahel, A. Faye, E. Delay, E. Laske, R. Aguejdad, S. Faye, A. Fall, A. Jolivot, A. Camara, R. Bourgeois

Projet HERELLES 
Projet HERELLES 

Lancé en Novembre 2020

Hétérogénéité des données - Hétérogénéité des méthodes :
Un cadre collaboratif unifié pour l’analyse interactive de données temporellesr 

Le projet HERELLES  a été accepté dans le cadre de l’AAP 2020 de l’ANR et a été lancé en Novembre 2020.
HERELLES se positionne dans l’axe « Intelligence Artificielle ». Outre TETIS, il réunit 4 laboratoires nationaux dont Icube (Strasbourg) porteur du projet, le GREYC (Caen), le LIFO (Orléans) et AgroParisTech.
Il vise à la découverte dynamique et interactive de connaissances à partir de masses de données temporelles de plus en plus hétérogènes mais complémentaires.
Il propose une approche interactive innovante combinant différents paradigmes de fouille de données et d’apprentissage, ensuite intégrée dans un démonstrateur. Grâce à une compréhension rétrospective des phénomènes basée sur l’analyse de séries temporelles de natures différentes offrant des visions complémentaires des phénomènes étudiés, il aidera les décideurs dans leurs analyses prospectives suivant le paradigme “apprendre du passé pour comprendre le présent et décider du futur”.
Plusieurs cas d’études seront étudiés dont en particulier le territoire de la métropole de Montpellier et le bassin de Thau. Membres TETIS impliqués : Pour l’équipe Géo : Pierre Maurel, Léa Tardieu et Christiane Weber et pour l’équipe Tique : Rémy Decoupes, Dino Ienco, Mathieu Roche et Maguelonne Teisseire

Christiane Weber 
 Christiane Weber 

Dernières news de l'année 2020…

Christiane Weber 
Dernières news de l'année 2020…


CHRISTIANE WEBER
Je pense comme beaucoup, que c’est bien qu’elle s’achève celle-là avec son cortège de surprises plus ou moins agréables, de contraintes, d’innovation des pratiques « obligatoires »… d’isolement et de découverte du travail « at home » …
Elle laissera des sentiments de frustration, de sidération, d’excitation aussi, de lassitude… mais nous avons aussi découvert des tonnes de solidarité, de petits plaisirs d’une rencontre fortuite dans des couloirs déserts, de sourires avec les yeux, d’une gestuelle réapprise… et peut être, voire surement, nous développerons une réflexion approfondie sur les modalités de travail à l’avenir.
Mais en 2020 nous ne nous sommes pas endormis : des projets TOSCA CNES à la pelle, des dépôts d’ANR, de beaux papiers acceptés et de belles surprises : la sélection d’une thèse par le Conseil Scientifique de la FRB dans le pool final, des bourses CIFRE en démarrage et un financement CPER pour DINAMIS la suite de GEOSUD qui a tiré le rideau en Septembre. Je ne peux que vous féliciter les uns.es et les autres pour votre résilience et pour vos réussites.
Il s’agit aussi de mon dernier message en tant que DU. Je voudrais vous dire le plaisir que j’ai pris à relever le challenge de cette prise de fonction, à découvrir la beauté d’une UMR MULTITUTELLES… et les vastes étendues des circonvolutions administratives de chacune d’entre elles. Mais au-delà de ça, le plaisir que j’ai eu à partager ces années auprès de vous, à tenter de comprendre ce qu’était TETIS et à passer un relais opérationnel au suivant.
TETIS est une très belle unité de recherche et la diversité des profils qui la compose offre une palette de domaines de recherche peu identifiée ailleurs. Alors c’est vrai que les coutures logistiques craquent un peu, que les appuis paraissent toujours insuffisants, que les lourdeurs administratives et les redondances sont autant de possibilités de grincer des dents, cependant nos tutelles sont présentes et attentives, l’écosystème local est porteur de belles promesses pour l’avenir et le projet qui démarre avec ses objectifs ambitieux (ou grâce à ces derniers) va permettre à chacun de se projeter dans des domaines de recherche interdisciplinaires, novateurs, facilitant les réflexions et travaux communs notamment par le sang jeune qui nous a rejoint… donc longue vie à TETIS et à son projet


Bye Bye 2020 … Good morning 2021 !!

Webinaire  Mercredi 16 décembre 2020
 Webinaire CIAG CNES INRAE 

Mercredi 16 décembre 2020

Le colloque 

Le spatial au service de la transition agro-écologique


Deux interventions de l'équipe ATTOS 

⇒ Vers des méthodes opérationnelles pour répondre au défi de la Biodiversité
        Sandra Luque, Samuel Alleaume, Clementine Preau INRAE 
{loadposition sandra}

 

⇒ Le Pôle thématique national des surfaces continentales Theia
        Nicolas Baghdadi 

{loadposition nicolas}

 

Investissements agricoles
  Contribution de Tetis  

Au policy brief 2020

Investissements agricoles à grande échelle responsables dans et par les pays du G20: un appel à plus de transparence
Une récente note d'orientation T20 * rédigée par un groupe d'experts comprenant Ward Anseeuw et Jérémy Bourgoin du Cirad, souligne le manque de transparence persistant dans les projets d'investissements internationaux en terres agricoles, malgré les avertissements précédents.
Il appelle le G20 à inclure les principes des droits de l'homme dans les chaînes de valeur mondiales et à s'engager à plus de transparence . Cela devrait inclure la divulgation obligatoire d'informations pour les projets bénéficiant d'un soutien public, tout en encourageant également les entreprises privées à publier des informations pertinentes. La mise à disposition ouverte de ces données permettra aux parties prenantes de responsabiliser les investisseurs.
La demande de terres agricoles continue d'augmenter, en raison de la croissance démographique mondiale et de l'évolution des modes de consommation alimentaire. Cela a à son tour déclenché une augmentation des acquisitions de terres à grande échelle (LSLA), qui impliquent souvent les États membres du G20. Il y a eu un débat féroce autour de ces investissements ces dernières années, car nombre des projets concernés n'ont pas profité aux populations locales, et ont en effet été associés à des impacts environnementaux négatifs, entraînant des menaces pour les écosystèmes et des pertes de biodiversité.
Le G20 a reconnu la nécessité d' investissements fonciers plus responsables. Plusieurs directives et principes dirigés par l'ONU considèrent ces investissements comme un facteur majeur de développement qui peuvent aider à lutter contre la pauvreté et la faim, créer des emplois décents et garantir l'égalité des sexes, à condition qu'ils soient rendus «responsables».
Cependant, le groupe de travail T20 responsable de cette note d'orientation a observé qu'en dépit des promesses, peu de LSLA sont actuellement durables ou responsables, et qu'il existe une pénurie d'informations fiables sur ces investissements. Il fait donc diverses propositions pour faire en sorte que le G20 agisse pour protéger les droits fonciers des peuples, garantir des avantages économiques locaux et limiter les dommages environnementaux.
Les mécanismes des droits de l'homme devraient être inclus dans les chaînes d'approvisionnement mondiales.
Le groupe de travail suggère de créer un groupe de travail pour rassembler des informations sur les pays membres qui pratiquent déjà la diligence raisonnable en matière de droits de l'homme, en vue de rédiger des normes minimales communes à long terme. Il reconnaît que si un changement est nécessaire de toute urgence, ce sera une entreprise à long terme.
Le G20 devrait montrer l'exemple en augmentant la transparence pour les LSLA dans et par les États membres du G20
La note d'orientation indique que le G20 devrait encourager les initiatives visant à renforcer la mise en œuvre de lignes directrices pour un investissement agricole responsable et transparent par les États membres du G20. En particulier, il recommande que les informations au niveau des projets et des entreprises sur les LSLA soient rendues publiques sur des plateformes de données ouvertes.
De même, il déclare que le G20 devrait veiller à ce que les entités publiques soient pleinement transparentes, notamment en rendant la divulgation d'informations obligatoire pour les projets bénéficiant d'un soutien public. Ces informations devraient inclure les principaux investisseurs, la superficie du terrain acquis et son emplacement, les processus de consultation mis en œuvre, le déplacement des populations locales et l'avancement du projet.
Un groupe de travail pour favoriser la transparence
Enfin, le groupe de travail conclut que les États membres du G20 devraient créer un groupe de travail pour encourager les données ouvertes sur les LSLA, pour permettre aux parties prenantes de demander des comptes aux investisseurs et ainsi renforcer la durabilité de ces investissements et rendre les investisseurs plus responsables. Il appelle le G20 à inscrire l'investissement, le commerce et les chaînes d'approvisionnement durables et responsables à l'ordre du jour du Groupe de travail du G20 sur le commerce et l'investissement. * T20 (ou Think20) est la «banque d'idées» du G20, qui fournit des recommandations fondées sur la recherche et facilite les interactions entre le G20 et la communauté de la recherche.

⇒ Investissements agricoles à grande échelle responsables dans et par les pays du G20: un appel à plus de transparence
Insa Flachsbarth, Jann Lay, Kerstin Nolte, Angela Harding, Ward Anseeuw, Jérémy Bourgoin T20 Task Force 10 (Sustainable Energy, Water and Food Systems), 2020.
  Un thèse CIFRE
 Un thèse CIFRE

Une aide au recrutement de doctorants

Un thèse CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche)a pour objectif de renforcer les échanges entre les laboratoires de recherche publique et les entreprises en favorisant, d'un côté le transfert de connaissance laboratoire/entreprise et de l’autre côté, l'accès à des problématiques concrètes voir opérationnelles avec des retombés socio-économiques sur le moyen-court terme.
Dans le contexte actuel où les financements pour une bourse de thèse complète sont de plus en plus difficiles à obtenir (pour une bourse de thèse, souvent, deux à trois guichets doivent être mobilisées avec des soucis de synchronisation des financements et des contraintes propres à chaque guichet), ce dispositif permet l'accès à un financement de thèse complet et, dans la majeur partie des cas, un accompagnement financier pour soutenir le projet de recherche (frais de publications, missions, terrain, etc...).
Un autre point important, ce type de contrat de recherche permet
     - de former des jeunes chercheurs dans une double expérience liée aux deux mondes (publique et privé) auxquels ils sont confrontés pendant leur parcours de recherche,
     - de gagner de l'expérience de travail dans au moins deux laboratoires ayant des avis et des visions différentes mais complémentaires.
Ceci constitue surement un atout majeur pour ces jeunes chercheurs car capables ensuite de mieux s'orienter entre une carrière dans le privée ou une carrière plus académique, avec dans le deux cas, la possibilité de renforcer les interactions entre les deux mondes grâce à leur expérience. 

Lidar GEDI
  Lidar GEDI

Récente mission d'altimétrie Lidar GEDI

Première évaluation de la qualité des mesures satellitaires Lidar GEDI 

pour le suivi du niveau des plans d’eau

 

La récente mission d'altimétrie LiDAR de la Global Ecosystem Dynamics Investigation (GEDI) de la Nasa offre la capacité de fournir des milliards de mesures altimétriques de haute qualité à l'échelle mondiale. Une première étude, réalisée à TETIS, évalue la précision des mesures d’élévation GEDI dans l'estimation des niveaux d'eau des lacs.
La différence entre les estimations d'altitude de GEDI et les niveaux d'eau de jauges hydrologiques a été évaluée pour huit lacs en France et en Suisse.
Les estimations d'élévation GEDI montrent un bon accord avec les relevés de niveau d'eau des jauges avec une différence d'élévation moyenne de 0,61 cm et un écart type de 22,3 cm.
Sur les huit lacs étudiés, la différence moyenne entre les élévations GEDI et les relevés in situ variait de -13,8 cm à +9,8 cm avec un écart-type de la différence moyenne allant de 14,5 à 31,6 cm. La précision de ces estimations pourrait être portée jusqu'à 8,5 cm (écart-type) en modélisant les facteurs instrumentaux et environnementaux en partie responsables de cette variation.


Graphical AbstractRéférence: Fayad I., Baghdadi N., Bailly J.S., Frappart F., Zribi M., 2020.
Analysis of GEDI Elevation Data Accuracy for Inland Waterbodies Altimetry.
Remote Sensing, Remote Sens. 2020, 12, 2714; doi:10.3390/rs12172714.

Projet ZAEG
  Projet ZAEG

Zonage agro-écologique de la Guinée

La république de Guinée dispose d'un nouvel outil pour mieux gérer son territoire et son potentiel agricole

Le 2 juillet a eu lieu la restitution du projet ZAEG « Zonage agro-écologique de la Guinée », en présence de Mme la Ministre de l’Agriculture de Guinée

Depuis 2018, sur financement de l’Agence Française de Développement, IGN FI (Ingénierie Géographique Numérique Française à l’International), le CIRAD (Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) et l’IRAG (Institut de Recherche Agronomique de Guinée) ont joint leur savoir-faire pour élaborer le zonage agro-écologique à l’échelle du pays, avec pour objectif d’identifier et de quantifier les zones agricoles actuelles, d’évaluer le potentiel agricole, et d’obtenir une cartographie de l’occupation des terres et de sa dynamique sur une période de 10 ans. Les résultats issus du premier zonage agro-écologique de la Guinée sont désormais disponibles et mettent en avant le très fort potentiel agricole du territoire guinéen. Ce travail a été complété par la démonstration de produits et services dans le domaine des statistiques agricoles et de la comptabilité écosystémique du capital naturel.
Outre les résultats scientifiques obtenus dans le cadre du projet ZAEG, un important transfert de compétence a également eu lieu pour parvenir à créer une équipe guinéenne en charge de la production et de la mise à jour des informations.
Aujourd’hui, à l’issue du projet, la Guinée dispose désormais d’un outil permanent d’aide à la décision pour l’orientation, la planification et l’optimisation des ressources agricoles et naturelle.
PROET ZAEG gdSérie temporelle de NDVI Sentinel-2 (marron -> vert forcé : échelle de couleur proportionnelle à la densité de végétation active) ; extrait sur la zone rizicole de la plaine de Monchon (8 km x 6 km). L’absence d’images en août s’explique par la forte nébulosité

Détecter l’émergence de la prochaine maladie X
  H2020 MOOD

Emergence de la prochaine maladie X

Monitoring online media reports for early detection of unknown diseases: insight from a retrospective study of COVID‐19 emergence

publié en juillet 2020 dans la revue "Transboundary and Emerging Diseases"

Dans le cadre du projet H2020 MOOD (https://mood-h2020.eu/) porté par le Cirad, Sarah Valentin et des collègues de TETIS (M. Roche) et ASTRE (E. Arsevska, A. Mercier et R. Lancelot) ont étudié de quelle manière les données issue de PADI-Web et des approches de fouille de textes peuvent être intégrées pour des tâches de veille épidémiologique dans un contexte One Health.
Outre un article scientifique publié en juillet 2020 dans la revue "Transboundary and Emerging Diseases" (https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/tbed.13738), l'étude rétrospective et pluridisciplinaire relative au COVID-19 a été citée dans "Sciences et Avenir" : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/comment-l-oms-se-prepare-a-la-prochaine-pandemie-surnommee-maladie-x_146229
Communiqué de presse (français) : https://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/communiques-de-presse/2020/maladie-x-covid-19 
Communique de presse (anglais) : https://www.cirad.fr/en/news/all-news-items/press-releases/2020/disease-x-covid-19

 

Webinaire: l'écologie du paysage et covid-19
  Webinaire

L'écologie du paysage et covid-19

IUFRO Landscape Ecology Working Group is inviting you to a Webinar

June 24, 15:00-16:00 CET (Paris Time)

How can landscape ecology contribute to understand and stop the spread of human diseases and to create safer environments for human communities? The debate around the COVID-19 pandemic has raised several questions regarding how zoonosis are transmitted from ecosystems to humans, how diseases spread within human societies, over regions and across continents, and how effective are measures that countries and communities adopt to fight pandemics. Most of these issues have a strong spatial socioecological component.

Join us on a discussion organized by IUFRO Forest Landscape Ecology Group (https://iufrole-wp.weebly.com/) in this webinar, the first of a series dedicated to emerging issues in landscape ecology and society, with the contribution of outstanding scientists with a global and integrative perspective of science and society (see flyer attached).

 

Agriculture et Economie circulaire
Numéro spécial d'AgroNews

Économie circulaire

TETIS participe à des travaux relatifs à l'économie circulaire à La Réunion, 

notamment sur les interactions culture-élevage et l'autonomie alimentaire et énergétique de l'île

AgroNews est une publication régulière du Cirad qui fait connaître les travaux réalisés en outre-mer à un large public.
Ce numéro spécial contient plusieurs articles de travaux réalisés par les agents de TETIS en poste à La Réunion, dans le cadre du projet GABiR (Gestion Agricole des Biomasses sur l’île de La Réunion):

La cartographie de l'occupation du sol par télédétection, mobilisant la chaîne de traitement Moringa (p4 et 5)
L'estimation et la cartographie des surfaces pouvant recevoir de la fertilisation organique par épandage (p7)
La modélisation de dynamiques des territoires avec Ocelet (dossier interne pIV)
Un modèle démonstrateur fictif sur les pentes du volcan,
pour amorcer les échanges avec les acteurs et en support pédagogique.

Le projet GABiR se termine en 2020, mais dans la lignée de ces travaux, deux thèses financées par l'Ademe viennent de commencer et sont co-dirigées par TETIS (p15) : Vivien Kleinpeter sur le recyclage des biomasses et Valentin Russeil sur l'autonomie alimentaire et énergétique de l'île.

 

"Eau" fil du Lez
Documentaire Montpellier

"Eau" fil du Lez

Documentaire Montpellier “Eau fil du Lez” est un documentaire de 23 min réalisé par Maxime TREBUCHON et Arthur HADDOU 

avec la participation de leur promotion de Master 2 Eau & Société (cursus co-accrédité par la Faculté des Sciences de Montpellier, et les écoles d’ingénieurs Montpellier SupAgro et AgroParisTech)

Ce documentaire a été réalisé dans le cadre du projet interdisciplinaire de notre deuxième année de master. Ce projet avait pour problématique: Gestion de l'eau en contexte méditerranéen dans le cadre de réforme territoriale et d'objectifs environnementaux élevés: quels enjeux actuels et futurs? Le cas du territoire du Lez, de la Mosson et des étangs Palavasiens.
Après plusieurs travaux et études réalisés, nous avons voulu regrouper les données et résultats obtenus afin de présenter le Lez et ses problématiques en vidéo. Le but final, mis à part l’aspect “découverte” est de sensibiliser le plus de personnes possible.
Laissez-vous porter au niveau de la source du Lez, du Lez “vert”, du Lez “béton”, du Lez “endigué” et des étangs Palavasiens. Cette vidéo permet de découvrir ce fleuve dans son entièreté et nous confronte aux problématiques et enjeux de demain.

Merci à nos professeurs, camarades de classe ainsi qu’aux personnes rencontrées le long du Lez pour leurs conseils, leur aide et leur bienveillance.

Ouverture de l’espace Ressources GeoDEV
Ouverture Espace Ressources

GeoDEV

ART geodevL' Animation régionale Pays du Sud du pôle de données et services Theia (ART GEODEV) ouvre son espace ressource.
Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire pour avoir accès à des ressources thématiques en lien avec l’observation spatiale des territoires et de l’environnement au Sud.
          ♦ Catalogues images
          ♦ Outils de traitement
          ♦ Produits thématiques
          ♦ Supports de formations
          ♦ Web services Projets

Copernicus et Agriculture
Copernicus et Agriculture

AgroParisTech

Dans le cadre du programme aval de COPERNICUS relatif à la formation, AgroParisTech organise une session de formation en ligne "COPERNICUS et Agriculture". La création du module et l'organisation des sessions bénéficient d'un financement du CNES et de l'UE.
Cette formation s'adresse à des étudiants de niveau master ou doctorants, ainsi qu'à des professionnels.
La session se déroulera du 2 juin au 3 juillet prochains.
⇒ Le déroulé de la session est téléchargeable :
              https://filesender.renater.fr/?s=download&token=c69302f8-cdbc-480b-bcda-7689c1c64c6f
⇒ Les thématiques et les grains des différents cours et TP sont visibles à cette adresse :   

             https://tice.agroparistech.fr/coursenligne/courses/COPERNICUSETAGRICULT/?id_session=0

Les inscriptions pour cette session sont closes. Une autre session sera organisée à l'automne 2020.

La formation a fait appel à de nombreux contributeurs de TETIS, Espace-DEV, AIDA et AgroParisTech : Agnès Bégué, Camille Lelong, Valentine Lebourgeois, Louise Leroux, Nicolas Baghdadi, Hassan Bazzi, Thibault Catry, Claire Teillet, Raffaele GAETANO, Jean-Marc Gilliot.
Le mot de la Directrice Tetis Newsletter
Christiane Weber 

Le mot de la Directrice

Une newsletter en période 
de confinement
 

Une newsletter qui démarre en période de confinement n’est pas chose évidente. Pourtant il faut continuer à informer, expliquer, rendre visible et compréhensible ce qui est réalisé par chacun de nous dans nos différents domaines thématiques ou méthodologiques en mettant en avant une ressource fondamentale : l’information géographique, spatialisée, localisable.

Comme le souligne J Philippe Tonneau, pour projeter le futur des sociétés et des territoires, il convient de favoriser une appropriation de cette ressource par l’éducation, les cas concrets favorisant les échanges, les simulations de futurs possibles offrant des représentations à partir desquelles réfléchir, proposer des solutions, choisir des plans d’action, accompagner le fait politique.

Ne parlons pas du Coronavirus qui a brutalement perturbé nos vies de chercheurs depuis 2 mois, parlons plutôt des propositions qui émergent çà et là en contrechant de cette situation. De nombreuses études démarrent rendant audibles les signaux émis depuis longtemps, identifiant les fractures, les points de bascule, les disparités territoriales, les atteintes portées aux ressources… Des groupes de chercheurs se forment pour imaginer les temps à venir, mobiliser les acquis scientifiques, mettre en discussion les interrogations, les doutes, les lacunes, les solutions possibles.

TETIS par sa richesse thématique, ses compétences théoriques et méthodologiques peut (doit) participer à ces mouvements et se positionner face aux enjeux de demain, qu’ils portent sur la préservation de nos ressources, la souveraineté alimentaire, l’existence de filières respectueuses, l’anticipation face aux risques ou les efforts à déployer face au déferlement du numérique dans nos vies, nos projets, nos valeurs.

Les quelques lignes de Jean-Philippe Tonneau
Jean-Philippe Tonneau 

Honneur et plaisir

A Michel Havard 1955-2020 

Il incarnait le Développement par la Recherche en partenariat

Tout d’abord dire que c’est un honneur et un plaisir. Ensuite ne pas parler de coronavirus. Quoique.
Dire que notre monde est complexe et fait d’incertitudes apparaît aujourd’hui comme une Lapalissade.
Mais le projet de Tetis l’a toujours affirmé. Il a été construit pour donner du sens à des données, produire de l’information pour aider à la décision, une décision informée mais qui ne s’est jamais voulue optimale, rationnelle et donc indiscutable, productrice de normes et de certitudes.

L’information scientifique ne fait alors qu’éclairer des décisions toujours difficiles. Les questions de société sont de plus en plus des « problèmes vicieux », traduction québécoise, imagée, de « wicked problems». Les solutions ne sont jamais simples. Elles n’existent pas et si elles existent elles doivent être adaptées et plus encore acceptées par les acteurs sociaux. Un processus d’éducation populaire et de co-construction de connaissances est nécessaire. C’est un processus basé sur la controverse scientifique et le débat argumenté par l'expérimentation sociale. C’est un processus d’exigence, exigence de la méthode respectueuse des savoirs de tous à mille lieux des discours populistes qui fleurissent en ces temps de désordre.

La demande était simple. Ecrire quinze lignes pour la première newsletter de Tetis. Affirmer tranquillement et en toute humilité la pertinence du projet de Tetis. 

Ralentissement de l'économie lié au Covid-19
Patricio Mendez Del Villar 

Économie et Covid19

Le ralentissement de l'économie 

lié au Covid-19 risque de provoquer une crise généralisée de la demande

La pandémie de Covid-19 met à mal des pans entiers de notre système économique. Elle perturbe notamment l'approvisionnement mondial de certaines ressources alimentaires de base comme les céréales. Quel est l'impact de cette crise sur les prix du riz et la sécurité alimentaire des personnes les plus vulnérables ? Les réponses de Patricio Mendez del Villar, économiste au Cirad et spécialiste des marchés internationaux et des filières rizicoles. Patricio Mendez del Villar, économiste et spécialiste des marchés internationaux et des filières rizicoles au Cirad

Quelles sont les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur les prix des denrées alimentaires de base?
Patricio Mendez del Villar : Depuis le début de cette crise sanitaire, seuls les marchés du blé et du riz ont subi de fortes tensions sur les prix. A l'origine de ces tensions se trouve la décision de grands pays exportateurs, fin mars, de limiter ou geler temporairement leurs exportations. 
Dans le cas du riz, cette hausse vient également du fait que le marché international est très marginal : 9 % seulement de la production mondiale est exportée. Or, depuis le début de la crise, la Thaïlande, deuxième exportateur au niveau mondial derrière l'Inde et devant le Vietnam, est le seul à ne pas avoir limité ses exportations.
Les pays importateurs se sont donc tournés massivement vers la Thaïlande. Conséquence : les prix ont grimpé de 30 % en quelques semaines. Le Vietnam a depuis repris ses exportations de riz, tout comme l’Inde. La situation tend donc aujourd'hui à se normaliser. Les volumes de riz sur le marché international devraient malgré tout diminuer de façon significative durant le deuxième trimestre 2020. Malgré un début de stabilisation, les prix mondiaux devraient rester à des niveaux élevés pendant encore plusieurs mois.

 

En quoi la crise actuelle diffère-t-elle de celle de 2008? 

P.M. d. V. : La crise économique et financière de 2008 avait provoqué la hausse des prix de nombreuses matières premières, tant alimentaires qu'énergétiques. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à un ralentissement de l'économie mondiale. Ce ralentissement risque de provoquer, non pas une crise de l’offre issue de la limitation des exportations, comme en 2008, mais une crise de la demande. La situation actuelle est, en effet liée à une perte généralisée du pouvoir d'achat suite à la mise à l'arrêt d'un grand nombre de secteurs d'activité et les mesures de confinement prises par certains Etats.

 

Qu'en est-il du risque de pénurie alimentaire?
P.M. d. V. : Contrairement à la crise économique précédente, les disponibilités exportables et les stocks mondiaux de denrées alimentaires sont très abondants à l'heure actuelle. Alors qu'en 2008, les restrictions prises par l'Inde sur ses exportations de riz s'étaient prolongées jusqu'en 2011, le pays a d'ores et déjà relancé les exportations de cette céréale.
Depuis début avril, nous n'avons pas non plus assisté à des achats massifs de riz de la part des principaux pays importateurs.
Quant aux hausses actuelles, elles restent en outre très limitées. Début mai, le prix moyen du riz se situait autour de 480 dollars/tonne contre 390 dollars en début d’année. Celui-ci avait atteint en moyenne près de 950 dollars/tonne au printemps 2008.

 

Où se situent les principales tensions en termes de sécurité alimentaire?
P.M. d. V. : Dans les pays importateurs pour l’essentiel, comme les Philippines, l'Indonésie ou le Sénégal. Ceux-ci disposent de moins de deux mois de stocks. Et leurs réserves pourraient même diminuer plus rapidement si les consommateurs se mettent à acheter du riz en grande quantité, par crainte d'une pénurie.
Un autre sujet d'inquiétude vient du risque de baisse des revenus qui pourrait affecter très fortement le pouvoir d'achat des plus fragiles. Face à ce risque, certains pays ont déjà pris les devants. Le Sénégal, par exemple, a décidé d'acheter 140 000 tonnes de riz aux commerçants locaux pour le redistribuer aux ménages les plus pauvres. D’autres pays africains commencent aussi à mettre en place des programmes d’urgence en faveur des populations les plus démunies.
A une toute autre échelle, le moratoire décrété par le G20 sur le remboursement de la dette publique de 77 Etats à bas revenus devrait permettre de libérer 14 milliards de dollars de liquidités. Ces ressources financières serviront non seulement à combattre la pandémie dans ces pays mais aussi à assurer la sécurité alimentaire de leurs populations les plus fragiles.

 

La Chine est-elle en mesure de réguler le marché du riz si les acteurs clés de la filière devaient de nouveau se résoudre à réduire leurs exportations ?
P.M d. V. : Alors que les stocks de riz chinois s'élevaient, en 2008, à 58 millions de tonnes, ils dépassent désormais les 105 millions de tonnes. Cela représente 60% des réserves mondiales. Grâce à ces réserves pléthoriques, la Chine a donc effectivement bien la capacité de réguler le marché mondial du riz. Pour autant, Pékin n'a pas encore annoncé son intention de commercialiser d'importantes quantités de riz dans le cas où les prix repartiraient à la hausse. Il est donc encore trop tôt pour faire le bilan de sa stratégie commerciale sur le marché du riz en 2020.


Propos recueillis par Grégory Fléchet

 

Sommet Afrique-France 2020
Madagascar

Les 10 et 11 mars 2020

Sommet Afrique-France 2020 - Madagascar : 

Organisation d'un séminaire portant sur le thème de
« Transformer la ville pour et par ses habitants ».

Les 10 et 11 mars 2020

Dans le cadre de la préparation du Sommet Afrique-France 2020, l’Ambassade de France à Madagascar avec l’ensemble des partenaires et opérateurs français présents a organisé, les 10 et 11 mars 2020, un séminaire portant sur le thème de « Transformer la ville pour et par ses habitants » en présence du Ministre de l’Aménagement du Territoire et des Travaux Publics, du Vice-Ministre des Villes Nouvelles et de l’Habitat et du maire de Tananarive.
Ces deux journées ont abordé trois problématiques : « Se déplacer dans la ville », « Vivre en ville et accéder aux services de base » et « Nourrir la ville » avec des analyses, des questionnements et de nombreux témoignages d’acteurs de terrain menant des actions concrètes.
Rassemblant tous ceux qui œuvrent au développement urbain à Madagascar, élus locaux, responsables publics et privés, ONG, associations, chercheurs, acteurs, ces journées ont rassemblé chaque jour près de 200 personnes.
L’équipe France (les différents services d’Ambassade, l’AFD, le CIRAD, l’IRD, l’IF de Madagascar, le réseau AEFE, les coopérations décentralisées de la Région Nouvelle Aquitaine et du Grand Lyon) s’est mobilisée pour la réussite de ces journées.

Thème 3 . Nourrir la ville
Articulée autour de 5 présentations et d’une table ronde, la session animée par Perrine Burnod, chercheur au CIRAD UMR TETIS et organisée par le CIRAD avec l’appui du représentant permanent de la région Nouvelle Aquitaine a réuni : un centre de recherche (Cirad), des opérateurs de développement agricole (APDRA et AgriSud), des entreprises (Score du groupe Casino et Nutrizaza), des professions agricoles (chambre d’agriculture), ainsi que des représentants de l’Etat (communes et services agricoles) et des projets de développement (FAO, UE).
Les présentations et échanges ont mis en avant les innovations sources de sécurité alimentaire pour les villes malgaches :
          - innovations agricoles pour cultiver de nouveaux espaces et augmenter les rendements tout en respectant l’environnement (pratiques agro-écologiques et biologiques);
          - innovations dans la transformation des produits agricoles pour délivrer des produits locaux enrichis en nutriments essentiels ;
          - innovations dans la commercialisation et la distribution pour favoriser les circuits courts, offrir des justes prix aux producteurs et aux consommateurs, et garantir des produits sains.

Les débats ont souligné l’importance d’appuyer ces innovations par des politiques volontaires et multi échelles (protection des terres agricoles, promotion de l’agriculture biologique et agro-écologique, incitation des entreprises innovantes et tournées vers les services aux plus pauvres par la baisse de TVA, etc)

Repenser la veille sanitaire
INRAE

Inra-mia-info

Communiqué de presse
Face aux maladies émergentes : 

repenser la veille sanitaire mondiale 

INRAE participe au projet international MOOD coordonné par le CIRAD

Pour en savoir plus : Voir l'actualité
Communiqué de presse
CIRAD

MOOD project

Face aux maladies émergentes 

repenser la veille sanitaire mondiale 


The Cirad communication officer has prepared a press release in English and French for the MOOD project. Please feel free to share and publish on you institute web pages or your network.

Here how it looks like at our Cirad welcome page:

A Chania
AGILE'2020

du 16 au 19/06/2020 à Chania

AGILE '2020 "Spatial Data Lake for Smart Cities :
From Design to Implementation" sur les lacs de données spatiaux.

Rodrique Kafando, Rémy Decoupes, Lucile Sautot, Maguelonne Teisseire
Revue RIG
Revue RIG

Sélection d'articles SAGEO'2018

Parution récente du numéro :
Accès et qualité de l’information géographique. Défis et applications
de la revue RIG (sélection d'articles issus de SAGEO'2018 qui a été organisé par TETIS).

Pour en savoir plus : éditorial.pdf
SYDNEY
EnGeoData'2020

Sydney du 06 au 09/11/2020

Organisation d'une session spéciale "EnGeoData'2020:

Environmental and Geo-spatial Data Analytics" à la conférence DSAA'2020
(en collaboration avec Stanford University (USA) et Curtin University (Australia)). 
Travaux des chercheurs de TETIS
#DigitAg

Toulouse , 28 février 2020

Les travaux des chercheurs de TETIS 

sont mis en avant dans la dernière newsletter #DigitAg 


Maguelonne Teisseire présente des travaux en « fouille de données spatiales » à la Journée scientifique « Intelligence artificielle en agriculture » à Toulouse, 28 février 2020.
La thèse de Jacques Fize est mise à l’honneur dans la rubrique "à lire-voir-écouter".

 

Géonumériques
GÉONUMÉRIQUES

15 ET 16 SEPTEMBRE 2020

Les journées Nationales Géonumériques
de l'Afigéo et Décrypto 

CORUM - MONTPELLIER - OCITANIE

Les GéoDataDays constituent l'événement national de référence et indépendant de la géographie numérique en France.
Ces rencontres sont organisées par l'AFIGÉO et DécryptaGéo, en partenariat avec une plateforme régionale d'information géographique et des collectivités territoriales associées.

Pour en savoir plus : voir le lien
Lettre d'information
PADI-web
PADI-web 

Plate-forme de veille

PADI-web

l’épidémiosurveillance animale en ligne

 

Les chercheurs du Cirad développent une plate-forme de veille en santé animale, PADI-web, qui puise des informations précieuses directement d’articles en ligne.
Dans une publication de Computers and Electronics in Agriculture, l’équipe décrit le fonctionnement de la plate-forme, et expose des résultats prometteurs.
PADI-web sera l’un des outils utilisés dans le projet européen de veille sanitaire, MOOD, qui démarre cette année...

 PADI WEB2

 Ces travaux "PADI-web" ont obtenu une reconnaissance.

L'article décrivant le processus PADI-Web publié dans Plos One (https://journals.plos.org/plosone/article/comments?id=10.1371/journal.pone.0199960) a été sélectionné comme "Best paper" par IMIA Yearbook of Medical Informatics 2019 : https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/pdf/10.1055/s-0039-1677939.pdf 
HAMSTER
Le hamster commun

Milieu urbain

Le hamster commun en milieu urbain : 

comment vivre en ville quand on vient des champs ?

Dans l’environnement urbain, la faune sauvage rencontre des enjeux nouveaux et doit notamment s’adapter aux activités humaines. Dans une étude réalisée par une équipe du CNRS en collaboration avec l’Université de Vienne et publiée dans Plos One sur l’écologie et le comportement d’une population de hamsters communs (Cricetus cricetus) vivant dans le centre-ville de Vienne, en Autriche, les chercheurs ont enregistré l’activité de 35 hamsters en mai 2015. Chaque animal a été suivi et observé spécifiquement pendant 15 minutes et un total de 66 échantillons ont été analysés. Le hamster étant une espèce proie, les scientifiques ont prédit un haut niveau de vigilance des individus dans cet environnement présentant une activité humaine importante ...

 

AlboRun
AlboRun 

Réunion

Alborun 

A la recherche du moustique tigre


L’été austral, à la Réunion, les moustiques tigres prolifèrent, et les cas de dengue augmentent. Pour limiter l’épidémie et mieux combattre les moustiques, les autorités sanitaires de l’île s’appuient sur AlboRun, un outil de modélisation développé par le Cirad, en collaboration avec l'Agence de Santé Réunion, la Maison de la télédétection* et l’IRD. 

Le modèle permet de cartographier en temps réel les zones où le moustique prolifère. L'équipe, coordonnée par le Cirad, vient de publier dans PLoS ONE une étude sur le modèle.

 

Wikipédia #DigitAg
Wikipédia

#DigitAg

#DigitAg crée la page française 

“Agriculture Numérique”


La page française “Agriculture Numérique” de Wikipédia est née !
Publiée le 15 octobre, elle est le fruit du travail initié avec les doctorants et stagiaires de masters de l’institut lors de la #DigitAgora Sète 2019.
Contribuez à la faire évoluer !

SPORE
SPORE

OPINION 

Éviter une valorisation technologique et
économique asymétrique des big data.


Dans la presse spécialisée, des questionnements sur l'éthique et le big data se posent dans le domaine de l’agriculture numérique.
Dans ce contexte, SPORE propose le débat "Face au développement du big data, l’agriculture 'intelligente' est-elle éthique ?" avec une participation de TETIS à travers l'article "Éviter une valorisation technologique et économique asymétrique des big data" :

Toutes nos archives "Événements"

MAK’IT  21-06-2021

 MAK’IT, le 21/06/2021 

gabriela litre

Co-organisation d’une table-ronde virtuelle :
Accélérer les transformations durables : quel rôle pour les observatoires socio-environnementaux dans l’avancement des Objectifs de Développement Durable?
Pour les Pour en savoir + : https://muse.edu.umontpellier.fr/en/2021/06/04/gabriela-litres-event-accelerating-sustainable-transformations-what-role-for-socio-environmental-observatories-in-advancing-the-un-sustainable-development-goals-21-june/

 

 

 

3rd Ecosystem Services

3rd Ecosystem Services Partnership


lea tardieuLéa Tardieu :
Présentation à la 3rd Ecosystem Services Partnership Europe du papier “Is soil sealing monitoring sufficient to guide urban planning?
Insights from an ES assessment in the Paris metropolitan area”

 

 

 

Projet ArtiSols 

Projet ArtiSols 

Artificialisation des Sols en région Occitanie

 



Cette page de présentation du projet ArtiSols et de ses résultats est en cours de création. Dans l’immédiat elle permet d’accéder aux présentations et vidéos/replay du webinaire de restitution du 17 juin 2021


Résumé : Le projet ArtiSols, soutenu par la Région Occitanie et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), s’inscrit dans une démarche d’évaluation et de qualification du processus d’artificialisation des sols en région Occitanie.
Piloté par INRAE, ce projet rassemble des établissements de recherche (INRAE, CNRS, INPT), des services de l’État (DRAAF Occitanie) et de la Région Occitanie (Direction de l’Aménagement, du Foncier et de l’Urbanisme), et les aménageurs BRL et CACG.

CEREMA2019

CEREMA 12-13 NOV 2019


LES DRONES EN APPUI AUX TERRITOIRES

CEREMA

12-13 Nov 2019 

DRONE
 
Eric Larmanou et Samuel Alleaume seront présents
pour une présentation sur "Lidar sur drone pour évaluer la biodiversité des ripisylves"
Voir le lien

OSU OREME 10 ans

OSU OREME

L'OSU OREME

fête ses 10 ans !

oreme10ans
L'Observatoire de REcherche Méditerranéen de l’Environnement fêtait ses 10 ans, le vendredi 11 octobre à l'Institut de Botanique de Montpellier, où Tetis est venu s'associer. L' évènement accueillait Françoise Vimeux, chercheuse en climatologie, Virginie Maris, chercheuse en philosophie de l’environnement, ainsi que Philippe Lognonné, chercheur en planétologie et sciences spatiales.
Guilhem Marre doctorant à l'UMR TETIS ( Territoires Environnement Télédétection Information Spatiale) - Andromède Océanologie - UMR MARBEC (MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation) présentait ses travaux de thèse "Méthodes photographiques pour la caractérisation de la structure et de la biodiversité des récifs coralligènes" (Service d'Observation Biodiversité marine et lagunaire).

Plus d'infos sur la journée : https://oreme.org/evenements/oreme10ans
MACLEAN du GDR MADICS

MACLEAN du GDR MADICS

JOURNÉE JEUNES CHERCHEURS
MACLEAN du GDR MADICS 

Paris 02 décembre 2019

Dans le cadre l'Action MACLEAN (Machine Learning for Earth Observation) au sein du GdR MADICS, une Journée Jeunes Chercheurs aura lieu à Paris (Paris Descartes) le 02 décembre 2019.
Nous invitons en particulier les jeunes chercheurs et jeunes chercheuses à y participer et à y présenter leurs travaux.

Pour en savoir plus :  Plus d'informations sur la journée

MACLEAN2

IUFRO 2019

IUFRO 2019


CURITIBA, BRESIL du 29 septembre au 05 octobre  

L’Inra et l’Irstea participent 

au Congrès mondial IUFRO2019

« Recherche et coopération forestière pour un développement durable ».
C’est le titre donné au 25èmeCongrès Mondial de l’Union Internationale des organisations de recherche forestière (IUFRO), auquel participent plusieurs chercheurs de l’Inra et de l’Irstea.
La rencontre a lieu du 29 septembre au 5 octobre 2019, pour la première fois en Amérique du Sud, à Curitiba au Brésil. Il réunit cette année plus de 3000 personnes...

Curtin à Perth (Australie)

Université de Curtin à Perth, 08/2019


Visite de l'Université de Curtin à Perth 

Australie 

août 2019

 


Une délégation de l'équipe SISO (Maguelonne Teisseire, Mathieu Roche et Jacques Fize) a visité en août 2019 le département "Spatial Sciences School of Earth and Planetary Sciences" de l'Université de Curtin à Perth (Australie).
Différentes collaborations de travail avec David A. McMeekin (Senior Academic, Curtin University) et ses collègues ont été mises en place autour d'un projet intitulé "DaTA: Data and social science for Territory Analytics". Cette collaboration s’inscrit dans la politique internationale de #DigitAg.

2019 SILVILASER 

SILVILASER, 8/10/2019


2019 SILVILASER

Iguazu Falls 

October 8-10,2019

call papaerThe aim of SilviLaser 2019 is to bring together researchers, scientists and practitioners from around the world to share their experience in the development and application of LiDAR to improve our understanding of forest ecosystem functioning and facilitate their sustainable management through improved forest assessment and inventory. It also aims to strengthen and develop new linkages between researchers, data providers, and product end users.
Themes and topics will cover a wide range of laser technologies, from terrestrial to spaceborne lidar, and their use across a diversity of forest and forested landscape applications.
Submissions are invited in, but not limited to, the following areas:
Forest assessment and monitoring: including inventory, forest carbon, forest products, etc.
♦ Lidar for forest ecosystem modeling: including biodiversity, forest health, forest disturbance, etc.
Fusion of lidar with other geospatial products/technologies for forest applications • Global space-based datasets
Emerging technologies: multispectral lidar, photon counting systems
Additional 3-dimensional approaches to deriving forestry and elevation data
Lidar in the classroom: educational approaches and initiatives for students of all levels
Products / end users / user segment / operational issues
Innovative and emerging applications.

Open date : Feb 18 2019
Deadline : May 31 2019
Submissions : https://www.silvilaser2019.ipef.br/openconf/openconf.php 

 

Journée « Imagerie satellitaire et agriculture de précision »

DigitAg, 7/11/2018

 

Journée « Imagerie satellitaire et agriculture de précision » 

A l’occasion de la première soutenance de thèse de l’institut,
#DigitAg organise une journée : 

 Imagerie satellitaire et agriculture de précision », le mardi 27 novembre 2018 à Montpellier

Mardi 27 novembre 2018 à Montpellier, Corentin Leroux, doctorant Cifre SMAG-Montpellier SupAgro (UMR ITAP) soutiendra publiquement ses travaux sur “Traitement et valorisation d’informations spatialisées en Agriculture de Précision : Application aux données de rendement intra-parcellaires”.
En préambule, Ruth Kerry, membre de son jury de thèse donnera une conférence sur l’analyse spatiale pour la gestion des ressources naturelles.
          ♦ La conférence est ouverte à tous sur inscription, obligatoire, avant le 20 novembre 2018.
          ♦ La soutenance est publique, aussi sous réserve d’inscription 
          ♦ Les présentations et échanges de la journée seront en anglais.


PROGRAMME DE LA JOURNEE DU 27/11/2018

{loadposition conf-these}

Colloque Internationale SAGEO2018

SAGEO  - 06/11/2018


Conférence Internationale Francophone du 06 au 09 novembre 2018 à Montpellier

 

SAGEO2

Sous l'égide du GdR MAGIS du CNRS, la conférence internationale francophone SAGEO est un événement annuel majeur dans le paysage de la Géomatique, de l'Analyse Spatiale et des Sciences de l'Information Géographique.
Ses objectifs sont de présenter des travaux de recherche récents et de réunir des chercheurs de disciplines diverses (informatique, géographie, archéologie, urbanisme, sciences de l'environnement, agronomie, etc.). Il s'agit également de promouvoir les échanges entre les différents acteurs du monde de la géomatique (chercheurs et enseignants-chercheurs, ingénieurs, gestionnaires, aménageurs, entrepreneurs...) qui œuvrent au développement et à la valorisation des recherches au sein et auprès des organismes publics, des entreprises et des collectivités territoriales.
Dans cette édition 2018 nous avons souhaité voir tous les thèmes représentés mais aussi apporter une coloration particulière en mettant en avant les thèmes de l'agriculture, de la mer et du littoral.

PLOS 14/04/2018

PLOS, 14/04/2018

Une étude à laquelle a participé un chercheur TETIS 

mentionnée dans National Geographic

"Intégration de la communauté immigrée dans les villes du monde"
Fabio Lamanna, Maxime Lenormand, María Henar Salas-Olmedo, Gustavo Romanillos, Bruno Gonçalves, José J. Ramasco
Abstract As a consequence of the accelerated globalization process, today major cities all over the world are characterized by an increasing multiculturalism. The integration of immigrant communities may be affected by social polarization and spatial segregation. How are these dynamics evolving over time? To what extent the different policies launched to tackle these problems are working? These are critical questions traditionally addressed by studies based on surveys and census data.

 

Toutes nos archives "Conférences-Séminaires"

Webinaire le 16 avril 2021
Webinaire

Institut Paris Région 

Organisation du webinaire   

dle 16 avril 2021


“Mobiliser les services écosystémiques pour alimenter les débats autour de la transition écologique des territoires - une illustration à partir des stratégies d’aménagement franciliennes”

Le programme ici, le replay ici
SAGEO' 2019 - 13 au 15 novembre 2019
SAGEO'2019

Clermond Ferrand

SAGEO'2019 Spatial Analysis and Geomatics 

du 13 au 15 novembre 2019


Des chercheurs de l’équipe SISO et AMOS de TETIS vont participer à la prochaine conférence SAGEO’2019 qui aura lieu à Clermont Ferrand du 13 au 15 novembre 2019.
En particulier, ils animeront l’atelier EXCES (EXtraction de Connaissances à partir de donnéEs Spatialisées) et présenterons un article traitant de l’analyse des données du grand débat. Cette conférence est un événement annuel majeur dans le paysage de la Géomatique, de l’Analyse Spatiale et des Sciences de l’Information Géographique.

Plus de détail sur la conférence : https://sageo2019.irstea.fr
CEREMA2019 - 12-13 Nov 2019 

CEREMA 12-13 NOV 2019

LES DRONES EN APPUI AUX TERRITOIRES 

CEREMA 12-13 Nov 2019

DRONE 
Eric Larmanou et Samuel Alleaume seront présents
pour une présentation sur "Lidar sur drone pour évaluer la biodiversité des ripisylves"
Voir le lien

OSU OREME 10 ans -11 octobre 2019
OSU OREME
vendredi 11 octobre 2019

L'OSU OREME.

fête ses 10 ans


L'Observatoire de REcherche Méditerranéen de l’Environnement fêtait ses 10 ans, le vendredi 11 octobre à l'Institut de Botanique de Montpellier, où Tetis est venu s'associer. L' évènement accueillait Françoise Vimeux, chercheuse en climatologie, Virginie Maris, chercheuse en philosophie de l’environnement, ainsi que Philippe Lognonné, chercheur en planétologie et sciences spatiales.
Guilhem Marre doctorant à l'UMR TETIS ( Territoires Environnement Télédétection Information Spatiale) - Andromède Océanologie - UMR MARBEC (MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation) présentait ses travaux de thèse "Méthodes photographiques pour la caractérisation de la structure et de la biodiversité des récifs coralligènes" (Service d'Observation Biodiversité marine et lagunaire).

2019 SILVILASER - 08 octobre 2019

SILVILASER, 8/10/2019

Iguazu Falls  

October 8-10 - 2019

call papaer
The aim of SilviLaser 2019 is to bring together researchers, scientists and practitioners from around the world to share their experience in the development and application of LiDAR to improve our understanding of forest ecosystem functioning and facilitate their sustainable management through improved forest assessment and inventory. It also aims to strengthen and develop new linkages between researchers, data providers, and product end users.
Themes and topics will cover a wide range of laser technologies, from terrestrial to spaceborne lidar, and their use across a diversity of forest and forested landscape applications.

Submissions are invited in, but not limited to, the following areas:

Forest assessment and monitoring: including inventory, forest carbon, forest products, etc.
♦ Lidar for forest ecosystem modeling: including biodiversity, forest health, forest disturbance, etc.
Fusion of lidar with other geospatial products/technologies for forest applications • Global space-based datasets
Emerging technologies: multispectral lidar, photon counting systems
Additional 3-dimensional approaches to deriving forestry and elevation data
Lidar in the classroom: educational approaches and initiatives for students of all levels
Products / end users / user segment / operational issues
Innovative and emerging applications.

Open date : Feb 18 2019
Deadline : May 31 2019
Submissions : https://www.silvilaser2019.ipef.br/openconf/openconf.php
ART GeoDEV 01er octobre 2019
Atelier CES 

ART GeoDEV

ART GeoDEV à Toulouse

le 01 er octobre 2019

Un atelier de réflexion entre la coordination de l’ART et les responsables de Centres d’Expertise Scientifique (CES) du Pôle Theia a eu lieu dans les locaux du CESBIO, à Toulouse le 1er octobre 2019.
Cette journée d’échange proposée par les animateurs de l’ART GeoDEV a réuni une quarantaine de participants. 

IUFRO 2019 - 29 septembre au 05 octobre 2019

IUFRO 2019

CURITIBA, BRESIL du 29 septembre au 05 octobre

L’Inra et l’Irstea participent au Congrès mondial IUFRO2019

« Recherche et coopération forestière pour un développement durable ».
C’est le titre donné au 25èmeCongrès Mondial de l’Union Internationale des organisations de recherche forestière (IUFRO), auquel participent plusieurs chercheurs de l’Inra et de l’Irstea.
La rencontre a lieu du 29 septembre au 5 octobre 2019, pour la première fois en Amérique du Sud, à Curitiba au Brésil. Il réunit cette année plus de 3000 personnes...

Curtin à Perth (Australie) - Août 2019

Université de Curtin à Perth, 08/2019

Visite de l'Université de Curtin à Perth

Australie, août 2019

 


Une délégation de l'équipe SISO (Maguelonne Teisseire, Mathieu Roche et Jacques Fize) a visité en août 2019 le département "Spatial Sciences School of Earth and Planetary Sciences" de l'Université de Curtin à Perth (Australie).
Différentes collaborations de travail avec David A. McMeekin (Senior Academic, Curtin University) et ses collègues ont été mises en place autour d'un projet intitulé "DaTA: Data and social science for Territory Analytics". Cette collaboration s’inscrit dans la politique internationale de #DigitAg.

Ouverture du Symposium AgriNumA - 28/04 au 30/04/2019
AgriNumA'2019 

Ouverture du Symposium AgriNumA

Ouverture officielle du symposium par 2 scientifiques du Cirad 

Pascal Bonnet et Mathieu Roche en présence de M. le Ministre de l'Agriculture du Sénégal
et M. le DG du , de l'l'@AFD_France, de @DigitAgLab et de l'@Inria

Pour en savoir plus : TWITTER 2 Twitter

 Site web :  https://www.umr-tetis.fr/index.php/fr/accueil-symposium