- Site officiel

 

JEU
06
MARS

A partir de 11h00 à 12h00 , en salle Silva.

Café MTD tenu par Dr. Tristan Berchoux (IAMM Montpellier). :

Titre de l'exposé :  "Modélisation de l'impact des chocs environnementaux sur les moyens d'existence des ménages ruraux."

Résumé : Les facteurs spatiaux, tels que les conditions environnementales, la distance aux ressources naturelles ou l'accessibilité aux services, façonnent des vulnérabilités et modifient les impacts des changements climatiques sur les ménages ruraux.

Cependant, les déterminants de la précarité des moyens d'existence ainsi que leur contexte spatial ne sont toujours pas bien compris. Dans le cadre de nos travaux de recherche, nous avons étudié comment la localisation dans le territoire influence les déterminants de la précarité rurale.

Pour cela, nous avons défini une typologie des communautés rurales dans le delta du Mahanadi (Inde) en nous appuyant sur le partitionnement de données sur l'accès aux ressources collectives. Nous avons ensuite caractérisé l'impact des chocs agricoles (analyse de séries temporelles sur des données de télédétection) et des capitaux des ménages sur les moyens d'existence précaires (chômage et travail journalier) pour chaque type de communauté.

Cette méthode nous a permis de montrer que les ressources locales collectives ainsi que les chocs agricoles influencent les opportunités d'emploi et donc le niveaux de pauvreté rurale.

Cette méthode nous aussi permis de contribuer à l'élaboration des politiques d'adaptation au changement climatique de l'État d'Odisha en plaidant pour la prise en compte du contexte communautaire local grâce aux typologies lors de la mise en place d'interventions publiques.

 

Biographie : Tristan Berchoux est enseignant-chercheur à l'Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier.
Il est coordinateur du M2 "Ingénierie des Projets et des Politiques Publiques" (co-accrédité avec l'Université de Montpellier).

Ses enseignements portent sur l'utilisation des SIG pour réaliser un diagnostic territorial, sur l'utilisation des approches systémiques pour le développement durable et sur l'analyse des politiques agricoles.
Ses travaux de recherche portent principalement sur l’analyse des relations entre paysages, moyens d'existence des populations rurales et politiques publiques à travers la co-production de connaissances avec les communautés locales et la modélisation spatiale.
Ingénieur agro-économiste de formation (Montpellier SupAgro, 2013) il a obtenu en 2018 un PhD en géographie à l’Université de Southampton (Royaume-Uni) sur le thème des déterminants structurels et climatiques de la précarité en Inde dans le cadre du programme de recherche CARIAA.

Il a ensuite poursuivi ses recherches en post-doc sur l'impact des politiques publiques sur les dynamiques des systèmes territoriaux dans le delta du Mekong, dans le contexte des changements climatiques. Ses recherches actuelles portent sur l'analyse des tendances rurales et sur les déterminants de la précarité dans les systèmes territoriaux.