- Site officiel

 

L’UMR TETIS (Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale) est un laboratoire de recherche interdisciplinaire centré sur le développement de l’usage de l’information spatiale pour la compréhension de la complexité territoriale, des agro-éco systèmes et l’accompagnement des acteurs.
                                 AGROPARISTECH4      CIRAD2 partenaire tetiscnrs3 partenaire tetisINRAE4
Trois organismes de recherche et de formation du domaine de l’environnement et de l’agriculture (AgroParisTech - ex ENGREF, le CIRAD et INRAE - ex Cemagref puis Irstea) ont rassemblé en 2005 leurs spécialistes de la télédétection et de l’information spatiale au sein de l’UMR TETIS. Le CNRS les a rejoints en 2016.

Un projet scientifique interdisciplinaire. 

Projet scientifique interdisciplinaire

Le cœur du projet de recherche de TETIS est le développement et l’usage de méthodes et d’outils basés sur l’information spatiale pour (faire) appréhender la complexité territoriale ou certaines composantes (environnement, agriculture …). roue tetis4Les questions se structurent autour de plusieurs composants d’un processus itératif simplifié de décision territoriale : observer, comprendre, projeter (à la fois projet « vision » et projets « réalisations »).
Pour cela, TETIS mobilise ou produit des données, des informations, des connaissances, des modèles, des algorithmes, des représentations pour objectiver la réalité dans ses dimensions spatiales et dynamiques. L’UMR dispose et combine de compétences dans différentes disciplines, en géodatasciences (télédétection, géomatique, modélisation de processus bio-physiques et anthropiques, extraction de données et connaissances par des approches informatiques), en SHS (géographie, sciences info/com, économie) et dans des domaines thématiques variés (agriculture, développement territorial, environnement, écologie, forêt, santé, sécurité alimentaire, urbanisme).
TETIS se positionne aussi dans une logique d’accompagnement des acteurs tout au long du processus, y compris au moyen de dispositifs participatifs de recherche en partenariat. L’UMR met à disposition ou co-construit avec les acteurs des outils à base spatiale pour objectiver la réalité et fournir des supports de médiation.
Enfin, les recherches portent aussi sur l’évaluation tout au long du processus (ex ante, in-itinere et ex post) de la qualité des données et des modèles, des effets des plans d’action (indicateurs, observatoires), des apprentissages individuels et collectifs, des usages et des impacts socio-économiques des dispositifs à base d’IG. 

 

Quatre activités en synergie

Activités en synergie

Pour mener à bien son projet, TETIS le décline en quatre grandes activités en synergie :
           Recherches méthodologiques et thématiques en lien avec l'information spatiale
           Appui aux politiques publiques, expertise et accompagnement de partenaires au Sud
          Formation initiale, par la recherche et continue
           Valorisation et transfert (acteurs publics, entreprises, société civile).

L’UMR déploie ces activités dans divers domaines thématiques et principalement aux échelles de gestion opérationnelle en France et dans les pays du Sud, ceci dans un contexte d’adaptation des socio-agro-écosystèmes à des bouleversements majeurs : changement climatique, transition agroécologique, transition numérique :
           Territoires et sociétés, dynamiques foncières, périurbaines et urbaines           Agriculture, sécurité alimentaire
           Ressources naturelles : biodiversité, forêt, eau
           Santé, dans une approche intégrée.
Pour ce faire, l'UMR travaille en lien étroit avec les gestionnaires et acteurs des territoires, dans le cadre de projets opérationnels et multi-acteurs pour produire et partager des connaissances et les décliner en pratiques de gestion.
Afin de renforcer son niveau d'expertise, elle développe des partenariats méthodologiques ou thématiques avec d’autres équipes des tutelles de l’UMR ou d’autres organismes. 

 

Quelques projets phares

Projet Artisols

Projet Artisols : Le projet ArtiSols, soutenu par la Région Occitanie et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), s’inscrit dans une démarche d’évaluation et de qualification du processus d’artificialisation des sols en région Occitanie.
Plus d’informations : 
https://umr-tetis.fr/index.php/fr/vie-scientifique-et-evenements/projet-artisols

Projet PACTE

Projet PACTE : Dans le cadre du programme PACTE, l’UMR TETIS coordonne un collectif de chercheurs franco-tunisien engagé dans l’animation d’un réseau de plateformes multi-acteurs pour le diagnostic territorial, le débat citoyen autour des enjeux de développement, la planification concertée et le suivi-évaluation de projets de développement territorial.
Plus d’informations :
https://pacte.tn/
https://umr-tetis.fr/index.php/fr/recherche/projets-expertises/internationaux/671-pacte

Projet MOOD (H2020)

Projet MOOD (H2020) : MOnitoring Outbreak events for Disease surveillance in a data science context.
Dans un contexte d'environnement en constante évolution en raison du changement climatique, de la mobilité animale et humaine, de la croissance démographique et de l'urbanisation, il existe un risque d'émergence d'agents pathogènes de maladies infectieuses nouvelles et exotiques. Ceci nécessite de détecter les signaux d'émergence de maladies infectieuses à travers des données provenant de sources de données non formelles, notamment les médias électroniques et données multimodales.
Le projet MOOD a pour objectif d’améliorer la détection, la surveillance et l’évaluation des maladies infectieuses émergentes en Europe en utilisant les techniques avancées d’exploration et d’analyse spatio-temporelle de données massives provenant de sources multiples. Dans ce contexte, les chercheurs de TETIS proposent des méthodes originales d'analyse de données hétérogènes et de fouille de textes afin d'améliorer les approches de veille épidémiologique. TETIS est leader du WP3 (Data standardisation and integration) et participe à activement au WP2 (Disease intelligence) dans ce projet européen qui fédère 25 partenaires issus de 10 pays.
Plus d’informations : https://mood-h2020.eu/

Projet Tempo

Projet Tempo : Télédétection et Modélisation sPatiale de la mObilité animale) Le projet TEMPO vise à modéliser, à partir de données d’Observation de la Terre, l’utilisation du paysage par des populations animales sauvages et domestiques afin de mieux caractériser les contacts et leurs déterminants dans les zones d’interface sauvage/domestique et d’estimer le risque de transmission d’agents pathogènes.
Plus d’informations :
https://www.cirad.fr/dans-le-monde/cirad-dans-le-monde/projets/projet-tempo
https://umr-tetis.fr/index.php/fr/recherche/projets-expertises/internationaux/398-tempo

Projet Carhab

Projet Carhab : CARtographie nationale des HABitats naturels La cartographie des habitats naturels constitue un outil indispensable d’aide à la décision et à la programmation pour mener des politiques de gestion et de protection efficaces. Les contributions de TETIS portent sur la cartographie au niveau national de zones écologiquement homogènes, la contribution à la cartographie d’un fond physionomique et phénologique, la modélisation pour la cartographie prédictive des habitats naturels. 
Plus d’informations : https://umr-tetis.fr/index.php/fr/recherche/projets-expertises/nationaux/396-carhab

Projet Suzano

Projet Suzano : Dans les années récentes, le commerce de bois a augmenté fortement en réponse à la demande croissante pour du bois industriel (e.g. panneaux), papier et carton, et énergie. Au Brésil, les plantations d’eucalyptus couvrent environ 6 millions d’hectares.
Les bassins d’approvisionnement des usines de production (pâte à papier, panneaux, charbon) s’étendent sur des milliers d’hectares. La gestion quotidienne de ces plantations est un enjeux à la fois économique, mais aussi environnemental et social.
Le développement d’une « foresterie de précision » permettrait des actions de gestion ciblées, rapide et donc à moindre impact environnemental, par rapport à la gestion actuellement réalisée. C’est dans cette perspective que le projet « Orbital Forest Management » a été mis en place en 2020 entre TETIS et Eco&Sols, et avec un partenaire privé (entreprise Suzano). Le projet sera poursuivi au moins jusqu’en 2023. Les plantations forestières d’eucalyptus permettent en outre de mettre en place des méthodologies innovantes en télédétection, en se basant sur le grand nombre de données disponibles, précises, couvrant de très grandes surfaces sur des gradients climatiques importants, et des systèmes forestiers relativement simples (plantations). Trois principaux sujets sont développés dans le projet :
          • Le développement de méthodes de détection des anomalies de croissances, des impacts d’évènements extrêmes (incendies, tempêtes, sécheresses), ou des maladies, dans des séries temporelles d’images Sentinel 2 et Sentinel 1.
          • L’estimation de caractéristiques biochimiques (e.g. contenu en chlorophylle des feuilles) et biophysiques (e.g. indice foliaire) des plantations par analyses d’images multispectrales (Sentinel 2 principalement) et inversion de modèles de réflectance de couvert.
          • La caractérisation des biomasses des parcelles par des méthodes reposant sur l’analyse de signal LiDAR acquises par un capteur satellite (GEDI).
Ces trois objectifs allient un travail de recherche et de développement méthodologiques, avec une visée d’application opérationnelle qui sera poursuivie à court terme au sein de l’entreprise partenaire.

Les moyens mis en œuvre

Moyens mis en œuvre

L’UMR TETIS dispose, à la Maison de la Télédétection à Montpellier et dans les locaux du CINES, de moyens informatiques lourds (stockage, calcul haute performance), de logiciels utilisés pour les activités de recherche et d’enseignement (SIG, traitement d’image, statistiques …).
L’UMR réalise ou contribue également à de nombreux développements informatiques de différentes natures et de différentes ampleurs : plateformes de modélisation (modélisation spatiale générique, modèles de cultures, modèles de transfert radiatif …), applications à base de fouille de données, chaînes de traitement d’images multicapteurs, plugins SIG, portails de diffusion de données, observatoires territoriaux.
Pour en savoir + :  Production

Pour compléter l'acquisition d'imagerie spatiale et de données géographiques, l’UMR dispose également d'un parc de matériels pour le recueil sur le terrain de données terrestres et aériennes (drones, GPS différentiels, LiDAR terrestre et aérien, caméras multispectrales, matériel de métrologie).

DRONES2
Pour en savoir + : Production/Équipements 

 
"Photo antenne station de réception"Avec l’UMR EspaceDev basée également à la Maison de la Télédétection, l’UMR TETIS est très impliquée dans le fonctionnement du Centre de Données et de Services montpelliérain du dispositif national DINAMIS pour l’accès mutualisé en imagerie à très haute résolution et du pôle Theia pour les produits et services dérivés de l’imagerie de télédétection pour l’observation des surfaces continentales. Elle opère notamment la station de réception satellitaire GEOSUD qui alimente la communauté nationale en imagerie SPOT 6-7 dans le cadre de DINAMIS.
Pour en savoir + : Production/Équipements 
                                Production/Plateformes


Les productions de l’UMR (publications, données, logiciels …) sont de plus en plus mises à disposition librement au titre de la science ouverte.
Pour en savoir + : Production/Dataverse TETIS 

 Tutelles

Tutelles

L’Unité Mixte de Recherche TETIS dépend de 4 tutelles (AgroParisTech, CIRAD, CNRS et INRAE) et est rattachée aux Départements suivants :
           Le Département Environnements et Sociétés (ES) du CIRAD ;
           Les Départements Mathématiques et numérique (Matnum) et Action, transitions et territoires (ACT) d’INRAE ;
           Le Département Sciences et Ingénierie Agronomiques Forestières de l’Eau et de l’Environnement (SIAFEE) d’AgroParisTech ;
           L’Institut Ecologie et Environnement (INEE) du CNRS.

Ces tutelles suivent et orientent les activités de l’UMR à travers leur participation au comité de suivi de l’UMR qui se réunit deux à trois fois par an. Elles attribuent également des moyens à l’UMR.