- Site officiel

Marion Haramboure

Modélisation de la dynamique des populations naturelles d'Aedes albopictus et réponse à la lutte antivectorielle.

Thésard : Marion Haramboure
Contact - Lieu d'accueil : CYROI, 2 rue Maxime Rivière, 97490 Sainte-Clotilde, Ile de la Réunion
Tél. : 02 62 93 88 26
Organisme d'accueil : CIRAD
Directeur(trice) de thèse : 
LABBE Pierrick
Encadrement à Tetis : Annelise Tran (CIRAD)
Autre(s) encadrant(s) :
Pierrick Labbé (ISEM), Thierry Baldet (CIRAD-UMR ASTRE)
Axe(s) Tetis concerné(s) :
AMoS
Contexte/Cadre du thésard : Projet REVOLINC (revolinc.cirad.fr)
Début - Fin : 10/2017 - 10/2020
Résumé : Le moustique tigre, Aedes albopictus, représente une menace sanitaire par la transmission de maladies virales humaines (ex : dengue, chikungunya, zika). Lors d’importantes épidémies, le contrôle des populations d’Ae. albopictus repose sur l’utilisation de produits phytosanitaires. Cependant la diminution de molécules actives utilisables, le développement des mécanismes de résistance aux insecticides et leurs effets néfastes sur l’environnement compromettent leur utilisation à long terme. Il apparaît ainsi nécessaire de mettre au point des méthodes de contrôle alternatives des populations. La TIS (Technique de l'Insecte Stérile) est une méthode de lutte intégrée consistant à lâcher des mâles rendus stériles par irradiation.
Toutefois, la mise en place de la TIS suppose que la quantité de mâles stériles soit suffisante pour inonder la population cible d’une part, et que le nombre de mâles stériles surpasse celui des mâles sauvages d’autre part. Pour dépasser ces limites, une variante de la TIS, baptisée TIS renforcée, a été mise au point. Il s’agit d’une variante de la TIS où les mâles stériles sont considérés comme un moyen de contamination spécifique des femelles avec un agent de contrôle. Cependant, l'expérimentation de ces pratiques à travers les échelles spatiales et temporelles reste coûteuse.
Dans ce contexte, les modèles mathématiques sont des outils de choix pour tester et optimiser ces stratégies de contrôle. L’objectif de cette thèse est de développer des modèles de dynamique de population du vecteur Ae. albopictus, afin d’explorer les effets démographiques des stratégies de contrôle à l’échelle de l’île de la Réunion. Les résultats permettront de comprendre les effets ajoutés de la TIS renforcée sur la TIS et d’identifier des modes de gestion efficaces et durables.